• TOULOUSE : Un rabougri décati vient de se prendre « un rateau » par le nouveau maire *** Un peu de détente dans ce monde de brutes !!!

    TOULOUSE : Un rabougri décati vient de se prendre « un rateau » par le nouveau maire

    RABOUGRI : «  J’ai écrit à Jean-Luc MOUDENC pour lui demander de restituer son nom au PONT BAYARD que son prédécesseur avait remplacé par celui de la date ignominieuse du "19 mars 1962", il m’a répondu qu’il ne le ferait pas pour ne pas raviver la polémique, mais qu’il n’assisterait pas aux cérémonies commémoratives de cette date ».

    Alors profitons-en pour nous rappeler les âneries d’un autre braillard, c’était le 2 juin 2014  :

    TOULOUSE : Pont du 19 mars : Moudenc tergiverse, Karim agit ! « Et le canard était toujours vivant »  

    TOULOUSE : Un rabougri décati vient de se prendre « un rateau » par le nouveau maire

      (Photo : BRAILLARD) 

    Ce matin j’ai reçu cet étrange commentaire d’un braillard anonyme qui regrette le Pont Bayard à Toulouse devenu Pont du 19 Mars 1962, je ne sais pas pourquoi mais cela me fait penser à ce vieux et savoureux sketch de Robert Lamoureux «Et le canard était toujours vivant…»  dans lequel l’humoriste racontait les mésaventures d’une famille de Français moyens ayant acheté un canard vivant et qui, pendant toute une semaine, avait tenté de l’abattre pour le cuisiner, sans autre succès que la démolition partielle de leur appartement. Oui le pont du 19 Mars 1962 dans la 4e ville de France : Toulouse... la ville rose... existe toujours…  

    TOULOUSE : Un rabougri décati vient de se prendre « un rateau » par le nouveau maire

    Le braillard qui a écrit : la plaque " 19 mars 1962 – fin de la guerre d’Algérie "  est un menteur car le vrai intitulé est celui-ci : « 19 Mars 1962 – Cessez-le-feu officiel de la guerre d’Algérie » 

      

    Le commentaire reçu aujourd’hui 2 juin 2014 : 

    Pont du 19 mars : Moudenc tergiverse, Karim agit ! 

    La plaque « 19 mars 1962 – fin de la Guerre d’Algérie » apposée par l’ancien maire de Toulouse Pierre Cohen sur l’historique Pont Bayard a été démontée le 19 mars dernier aux aurores par Karim. Elle a tout de suite été remplacée. Quelques jours après l’élection de Jean-Luc Moudenc, j’ai interrogé Ghislaine Delmond, Présidente du Cercle algérianiste de Toulouse et élue sur la liste du nouveau Maire, sur les intentions de la nouvelle Municipalité. Elle m’a répondu qu’il fallait la laisser « se poser » avant de prendre une décision, sans préciser si celle-ci serait conforme aux vœux des Patriotes toulousains favorables au retour de l’ancienne plaque à la gloire du héros très français Bayard.   

    Il y a une quinzaine de jours, « quelqu’un » a badigeonné cette plaque de peinture noire pour cacher la mention « fin de la Guerre d’Algérie ». J’ai alors renouvelé ma demande à Madame Delmond par mail et j’ai essayé de l’avoir au téléphone. En vain ! J’attends toujours sa réponse. Il me semble que deux mois suffisaient largement à prendre une décision conforme aux promesses du candidat Moudenc. Mais, honnêtement, je ne suis pas étonné par ce silence ni ne serais surpris que la plaque de la honte soit conservée ». 

    Je dédie cette vidéo à tous ces braillards revanchards en espérant  que ça les rendra peut-être  moins arrogants mais je crains qu’ils soient irrécupérables :

    TOULOUSE : Un rabougri décati vient de se prendre « un rateau » par le nouveau maire

     

    « Décès du cinéaste français René Vautier réalisateur du film " Avoir 20 ans dans les Aurès"René Vautier mérite bien un deuxième article sur notre blog, je n’ai rien vu et entendu sur les chaînes TV… elles préfèrent parler de Zemmour ? »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :