• "Tout ce que nous avons fait en Algérie n'a servi à rien"

     

    "Tout ce que nous avons fait en Algérie n'a servi à rien"

     

    "Tout ce que nous avons fait en Algérie n'a servi à rien"

    Gilles Pélisson est l'un des 17 anciens combattants à avoir partagé son témoignage. - Photo : DR

    La comcom de la Veyle a commandé un film pour rendre hommage et recueillir les témoignages d'anciens combattants de la Guerre d'Algérie vivant sur son territoire.

    Après la projection du film en avant-première, les vétérans sont unanimes : "Tout ce que nous avons fait en Algérie n'a servi à rience sont deux ans de notre vie que nous avons perdus". Certains ont les larmes aux yeux, émus de découvrir ou de redécouvrir les témoignages de camarades qu'ils côtoient depuis des années, mais aussi touchés de revoir le visage d'un de leurs amis décédé récemment. Pendant 52 minutes, le documentaire "Confidences de soldats, les appelés de la Guerre d'Algérie", réalisé par Cathy Gimenez, regroupe les témoignages de 17 anciens combattants. "Quand nous sommes partis du port de Marseille, on nous disait que l'on allait faire du maintien de l'ordre, mais ce n'était pas le cas. Nous n'avons fait que protéger des gros propriétaires et des colons. Si l'Algérie était vraiment française, les Algériens auraient eu les mêmes droits que les Français", expliquent les vétérans.

    SOURCE : "Tout ce que nous avons fait en Algérie n'a servi à rien" (lavoixdelain.fr)

    "Tout ce que nous avons fait en Algérie n'a servi à rien"

    "Tout ce que nous avons fait en Algérie n'a servi à rien"

     

     

    Ce documentaire est mis en ligne sur le site de la Communauté de Commune de La Veyle ainsi que sur mon blog aujourd'hui 10 mai 2022. 

    Michel Dandelot

     

     

    "Tout ce que nous avons fait en Algérie n'a servi à rien"

     

    Cathy Gimenez, la réalisatrice du documentaire, a rédigé un article sur son site internet :

    https://www.desrevesencouleurs.fr/2022/04/11/confidences-de-soldats-réalisation-d-un-documentaire/

     

    « Il y a 77 ans, la France coloniale commettait les massacres de Sétif, Guelma et Kherrata *** Les crimes impunisTÉMOIGNAGE. « La guerre d’Algérie aurait dû se terminer plus tôt » »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    5
    Yvon
    Mercredi 11 Mai à 11:10

    <<Tout ce que nous avons fait en Algérie n'a servi a rien>> ce n'est pas l'avis d'un Maire d'une commune, qui devant le monument aux Morts et 400 personnes, qui avait répondu sèchement et sévèrement a une personne qui venait de lire un hommage a nos camarades DCD  en Algérie 

    Un  Hommage écrit   par la sœur de  l'un de nos camarades disparus morts pour la France en Algérie

     Leurs vies s'épanouissaient et ils avaient vingt ans.

    Le soleil rayonnait au ciel de leur printemps,

    travaillant à la ville, à l'école ou aux champs,

    ils créaient, bâtissaient leur avenir naissant.

    Mais à cet âge là, leur vie fut projetée

    dans une guerre absurde, inique, et contestée

    par le mensonge odieux de tant de décideurs

    prônant les interêts des colonisateurs.

    Pour défendre des biens dont ils n'avaient que faire,

    les jeunes de vingt ans ont vécu un calvaire.

    Nos frères, nos amis sont tombés au combat.

    les jardins fleurissaient, mais eux mourraient là-bas.....

    Ce sont des monstres ceux qui décident la guerre

    et n'ont pas le courage eux-mêmes de la faire.

    Ils apportent, la ruine, la misère.

    N'ont-ils donc jamais vu sangloter une mère ?....

    Sur tant de vie perdues, que de larmes versées!

    Que d'autres plus amères souvent refoulées !

    Quand une guerre ignoble est passée sous silence,

    la révolte s'ajoute à la désespérance.

    Nous gardons de nos frères de pieux souvenirs

    et n'oublierons jamais qu'ils furent des martyrs.

    Ils ne voulaient que vivre et ils sont morts pour rien.

    De leur vie si précieuse fut coupé le lien.

    Tués dans cette guerre oubliée de l'histoire,

    ils ont bien mérité, que vive leur mémoire.

    Hélas ! Leur souvenir s'éteindra pour toujours,

    reposant à jamais dans l'abîme des jours...

    ANNE MAILLET

    4
    Mercredi 11 Mai à 10:17

    J'ai écouté ces témoignages rendant compte de la diversité de ce qui a été vécu. La fin du film amorce une réflexion sur la nocivité du colonialisme et la cruauté de la guerre menée par la France pour tenter de le perpétuer.

    3
    Ponsot danièle
    Lundi 4 Avril à 11:50

    Vous avez raison tous les deux, Michel et Jacques, mes amis! Je vous en parle en connaissance de cause...

    2
    Lundi 4 Avril à 11:42

    Sauf qu'il faut s'en prendre aux dirigeants politiques de l'époque (de toutes tendances politiques) j'ai bien dit de toutes tendances politiques... ainsi que les gros colons... ainsi que les Européens dans l'Algérie française qui n'ont jamais rien fait et se sont mêmes opposés à ce que mes amis Algériens aient les mêmes droits que ces derniers. 

    1
    Lundi 4 Avril à 11:28

    Et si ça a servi à bouleverser notre vie de jeunes Français ! Les projets que l'on pouvait avoir à 20 ans se sont trouvés anéantis.

    Evidemment sur le terrain il n'y avait pas de résultats tangibles dans l'objectif qui était celui du maintien de l'Algérie française. Car une fiction reste une fiction, quels que soient les moyens militaires que l'on met en oeuvre pour la faire apparaître comme une réalité 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :