• "Tu as raison Jacques CROS : l'islamophobe Ménard s'est fait copieusement huer" Les racistes à la poubelle de l'Histoire

    « Non au terrorisme «  un article de Jacques CROS

    Photo Pierre Saliba

     

    " Non au terrorisme  "

     

    Quand je suis arrivé peu avant 18 h sur la place de la mairie ce jeudi 8 janvier elle était noire de monde. Il faisait déjà sombre et il était difficile de retrouver les connaissances, pourtant nombreuses, dans la foule. C'est qu'à Béziers comme partout en France l'émotion est forte après l'attentat perpétré la veille lors de la conférence de rédaction de Charlie Hebdo.

    Les orateurs qui se sont succédé ont souligné leur attachement à la liberté d'expression. Ils ont condamné le terrorisme qui s'est manifesté dans l'acte insensé qui s'est soldé par l'assassinat de douze journalistes ou policiers et les blessures graves infligées à d'autres.

    Nous avons apprécié l'allocution d'Aimé Couquet qui a mis en exergue le climat de violence que développe la crise économique et sociale que nous vivons. Cette donnée ne peut pas être évacuée dans le débat. On ne peut pas, sous prétexte d'union nationale, faire l'impasse sur tout ce qui nourrit le terrorisme. A noter que son intervention a été coupée par des applaudissements.

    Evidement on était dans l'attente un peu inquiète du discours de Ménard. On sait que son idéologie xénophobe le positionne mal pour appeler à la fraternité avec les musulmans pourtant présents dans l'assistance. Ses propos sur Beyrouth ou Kaboul ont été mal reçus et des huées se sont fait entendre. De même ses allusions à l'infiltration dans nos villes et nos villages de populations étrangères étaient mal venues. Mal placé également de vanter les opérations militaires dans lesquelles la France s'est engagée, notamment en Afghanistan. Ce n'est pas sans conséquences que le maire de Béziers se réclame du colonialisme et va se recueillir sur la stèle aux factieux de l'OAS.

    Après la minute de silence que j'ai observée en solidarité avec les victimes j'ai préféré quitter la place plutôt que de faire chorus avec ceux qui ont chanté La Marseillaise dans un esprit qui n'est pas le mien, celui du règlement par les armes des contentieux.

    Alors non au terrorisme mais pas seulement à celui qui émane du dévoiement de l'Islamisme radical. Les Palestiniens connaissent un terrorisme d'une autre nature et en Irak ou en Syrie les musulmans sont les premières victimes du djihadisme.

    Jacques CROS

     

     



     

     

     

    « "Terrorisme et islamophobie, le couple infernal" Un article de l'universitaire Tramor QuemeneurCommuniqué de la FNACA de Paris *** Attentat à Charlie Hebdo : l'hommage des anciens combattants de l'ANCR »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter