• Un ami est mort *** A toutes les commémorations, Jean-Jacques Vadot correspondant de Presse, m’a fait parvenir, en exclusivité, un nombre considérables de photos*** MISE A JOUR

     

    Un ami est mort, à toutes les commémorations depuis 2010 année de création de mon blog, Jean-Jacques Vadot correspondant de Presse, m’a fait parvenir, en exclusivité, un nombre considérable de photos

     Jean-Jacques Vadot correspondant du Journal de Saône-et-Loire

    Au-delà du correspondant de presse pour notre titre, c’est aussi et surtout une figure locale qui s’est éteinte dans la nuit de vendredi à samedi 25 octobre 2014. Jean-Jacques Vadot était né à La Racineuse le 15 février 1952. L’enfant du pays avait effectué toute sa scolarité puis sa carrière professionnelle entre la Bresse et le Chalonnais. Entré en 1970 à la SNCF, il avait notamment été chef de service en gare à Chalon et avait achevé sa carrière en 2007 au triage, à Saint-Rémy.

    En parallèle, il était devenu correspondant de presse pour le JSL de 1985 à 1988 sur le secteur de Saint-Léger-sur-Dheune, puis environ deux ans à Chalon, avant de faire un break. «Il avait repris peu de temps avant sa retraite, jusqu’à la fin de l’année dernière. C’est notamment parce qu’il se sentait fatigué qu’il avait arrêté», détaille sa femme, Annie Vadot, par ailleurs ancienne salariée du JSL.

    Avec une aisance évidente pour les contacts humains, Jean-Jacques Vadot était très apprécié de tous. Pour le JSL, il couvrait notamment le secteur de Saint-Marcel, le sport et la page pêche. Véritable passionné de pêche, il affectionnait particulièrement attraper des corégones. Ses coins de prédilection se situaient dans le Jura, sur les lacs de Chalain et de Vouglans.

    Un ami est mort *** A toutes les commémorations, Jean-Jacques Vadot correspondant de Presse, m’a fait parvenir, en exclusivité, un nombre considérables  de photos

    Également amoureux de voyages (en priorité dans les pays chauds), lui et sa femme avaient acheté il y a peu un bateau pour vivre dessus et partir le plus souvent possible. « Il n’en aura malheureusement presque pas profité », regrette son épouse. « Tout est allé tellement vite, entre le diagnostic de cancer du poumon en mars dernier et aujourd’hui. Il n’avait pourtant que très peu fumé et avait arrêté il y a plus de vingt ans. Heureusement, il aura été énormément soutenu tout au long de sa maladie, lui qui connaissait beaucoup de monde».

    Outre son épouse Annie, Jean-Jacques Vadot laisse derrière lui sa fille, Delphine, ainsi qu’un petit-fils, Sacha, âgé de cinq ans. À eux trois, ainsi qu’à toute leur famille, le Journal de Saône-et-Loire adresse ses condoléances et affirme son plus profond et chaleureux soutien.

    Un ami est mort, à toutes les commémorations, Jean-Jacques Vadot correspondant de Presse, m’a fait parvenir, en exclusivité, un nombre considérables  de photos

     

    Un ami est mort, à toutes les commémorations, Jean-Jacques Vadot correspondant de Presse, m’a fait parvenir, en exclusivité, un nombre considérables  de photos

    Sur le blog de  Jean-Jacques Vadot nous pouvions lire le 5 mai 2014 :

    Des Pays-Bas à la France 

    Le voyage se fera en deux étapes : Oostvoorne/ Verdun et Verdun / Chalon-sur-Saône.

    Première étape. (Photos dans Album photos : Des Pays-Bas à la France)

    Beluga quitte le port d'Oostvoorne le vendredi 11 avril 2014 sous la responsabilité de son capitaine Daniel secondé d'Annie sa compagne et de Jean-Paul, un copain navigateur.

    Les propriétaires restent en France et pour cause : Jean-Jacques est hospitalisé.

    La matinée du 11 avril est consacrée au nettoyage et vidange du moteur. Un inventaire complet de l'unité est également effectué ainsi que l'avitaillement.

    Heusden, Wanssum, Maastricht (Pays-Bas), Beez (près de Namur en Belgique) sont les ports étrangers qui accueillent Beluga et son équipage.

    Le jeudi 17 avril, arrivée en France plus précisément à Givet.

    « Le moteur tourne bien, fait pas d'huile, pas d'eau. Le bateau est très confortable, facile à barrer. C'est un bijou » me confiera le capitaine le soir au téléphone.

    Un ami est mort *** A toutes les commémorations, Jean-Jacques Vadot correspondant de Presse, m’a fait parvenir, en exclusivité, un nombre considérables  de photos

    Un ami est mort, à toutes les commémorations, Jean-Jacques Vadot correspondant de Presse, m’a fait parvenir, en exclusivité, un nombre considérables  de photos

    En hommage à Jean-Jacques Vadot voici un article du 50e anniversaire du Cessez-le-Feu de la guerre d'Algérie à Saint-Marcel (Saône-et-Loire) dont toutes les photos m'ont été envoyées, en exclusivité par cet ami.

    A mon tour je présente à Annie, son épouse, qui a été aussi ma collègue de travail au Journal de Saône-et-Loire, ainsi qu'à toute sa famille, mes plus sincères condoléances. L’événement inattendu qui vient de survenir m’émeut très profondément. Sachez que je suis de tout cœur avec vous et partage votre tristesse.

    Michel Dandelot

     

     Cessez-le-feu en Algérie : Avec la présence

     de tous les maires des communes

     avoisinantes

    et la participation imposante

     de la population

    Remise de croix  et médailles

     Saint-Marcel.jpg

    Lundi soir au monument aux morts, les membres de la FNACA du comité Chalon-Sud, la population, les représentants des associations, ont commémoré le 50e anniversaire du Cessez-le-feu en Algérie. Après le dépôt de gerbe par le jeune Antoine et le président de la FNACA, l’ordre du jour du général Ailleret a été lu par Louis Boireau, puis Jean Andrighetti a lu le message national de la fin des hostilités en Algérie.

    Saint-Marcel2.jpg

    À l’issue de la cérémonie, André Heindryckx a été décoré de la Croix du combattant

    par M. Jean-Noël Despocq maire de Saint-Marcel

    Au cours de la réception, salle Gressard, le président de la FNACA a remis, en signe de reconnaissance, la médaille du 50e anniversaire à tous les maires fidèles habitués de cette commémoration locale, ainsi qu'à Claude Barberot, curé de Saint-Marcel.

    « Ce petit souvenir est notre façon de vous remercier de l’assiduité que vous apportez à notre Fédération et je vous en remercie », a indiqué Jean Andrighetti.

      J.-J. V. (CLP)

    Compte rendu de Jean Bossut

    secrétaire du Comité Fnaca Chalon Sud

    sur cette journée mémorable

    Les membres du Comité Chalon Sud se sont mobilisés sur tous les fronts à l'occasion du cinquantième anniversaire du Cessez-le-feu en Algérie.

    Le matin une forte délégation s'est rendue à Chalon-sur-Saône pour prendre part au défilé place de Hôtel de Ville, puis assister à la commémoration du 19 mars 1962 au monument aux morts, quai Gambetta.

    Une organisation parfaite du Comité Chalon Ville en présence de nombreuses personnalités de toutes tendances politiques, de 22 porte-drapeaux représentants d'associations d'anciens combattants, de Comités FNACA voisins et d'une foule imposante.

    La presse locale a d'ailleurs largement fait écho de cet événement important.

    En fin d'après-midi, à Epervans et Saint-Marcel ce sont déroulées les cérémonies habituelles en présence des maires des communes voisines, des élus, des associations et de la population.

    A Saint-Marcel notre ami André Heindryckx se voyait remettre la croix du combattant par Jean-Noël Despocq, maire de Saint-Marcel.

    Puis, au cours du vin d'honneur servi salle Gressard les maires recevaient la médaille de la FNACA frappée à l'occasion du cinquantième anniversaire du Cessez-le-feu.

    M. Roger Leborne, ancien député-maire de Saint-Marcel faisait également partie des récipiendaires en raison de ses services rendus au Comité et particulièrement pour avoir oeuvrer à l'obtention de la rue du 19-Mars-1962.

    Claude Barberot curé de la Paroisse recevait également cette médaille commémorative pour la sympathie qu'il nous a toujours témoignée chaque année pour le 19 mars et à midi précise, comme dans de nombreuses villes et villages, avoir fait retentir les cloches de son Eglise.

    Dans tous les cas ce 19 mars 2012 restera gravé dans nos mémoires.

    J.B.  

     

      Photos : Jean-Jacques Vadot

     correspondant du Journal de Saône-et-Loire

    JJV5807.JPGJJV5808.JPGJJV5810.JPGJJV5811.JPGJJV5812.JPGJJV5813.JPGJJV5811-copie-1.JPGJJV5815.JPGJJV5816.JPGJJV5817.JPGJJV5819.JPGJJV5822.JPGJJV5826.JPGJJV5829.JPGJJV5825.JPG

    Un ami est mort *** A toutes les commémorations, Jean-Jacques Vadot correspondant de Presse, m’a fait parvenir, en exclusivité, un nombre considérables  de photos

    INFO CHALON AUSSI

    « Adieu mon ami Jean-Jacques »...

    Chalon-sur-Saône le 26 Octobre 2014

    Jean-Jacques Vadot s'en est allé cette semaine. C'est avec une profonde tristesse que nous avons appris son départ prématuré. Lui qui a tant oeuvré à la promotion du sport chalonnais, du milieu associatif de Saint-Marcel dans les colonnes du Journal de Saône-et-Loire en qualité de correspondant de presse. Il n'aura guère eu le temps de profiter de son voilier avec son épouse Annie, lui qui attendait tant ce moment, afin de voguer sur les eaux, entre deux visites chez sa fille. Les mots manquent pour dire un mot à notre ami Jean-Jacques qui aura lutté comme il a pu contre cette saloperie de maladie. A Annie, tout notre soutien t'accompagne dans l'épreuve et nous serons à tes côtés pour lui dire un dernier adieu. Adieu l'Ami et te dédiant cette chanson que tu aimais tant.

    Laurent Guillaumé

    Une minute de silence pour Jean-Jacques

    au Conseil municipal de Saint-Marcel

    Un ami est mort *** A toutes les commémorations, Jean-Jacques Vadot correspondant de Presse, m’a fait parvenir, en exclusivité, un nombre considérables  de photos

    Lors de la minute de silence à la demande du maire, Raymond Burdin, en mémoire de l’ancien correspondant du JSL sur Saint-Marcel, Jean-Jacques Vadot, décédé samedi. Photo C. Z.


     

    « L’Edito d’Henri Pouillot : La "Toussaint Rouge", il y a 60 ans !!!31e Congrès National de la FNACA : Rapport de la Commission "Mémoire-Histoire" *** Epervans (71) Un monument qui ne portera aucune plaque concernant les victimes de la guerre d'Algérie »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :