• Un héros de la guerre enterré dans l'indifférence : "On a acheté un drapeau de 2,50 m sur internet"

     

    Un héros de la guerre enterré

     dans l'indifférence :

     "On a acheté un drapeau de 2,50m

     sur internet"

    Oscar Alferez, un héros de la guerre 39-45 a été enterré dans la plus grande indifférence à Fresnes (Val-de-Marne). Aucune association d'anciens combattants a tenu à lui rendre hommage.

    Un héros de la guerre enterré dans l'indifférence : "On a acheté un drapeau de 2,50 m sur internet"

    Oscar Alferez fait partie des héros de la guerre 39-45. Celui qui a libéré la France aux côtés de milliers d'autres militaires est décédé ce vendredi 3 novembre à l'âge de 93 ans. C'est dans l'indifférence totale qu'il a été enterré ce jeudi 9 novembre à Fresnes (Val-de-Marne) comme le révèle Le Parisien. Aucune association d'anciens combattants ne lui a rendu hommage bien que son fils a contacté des associations d'anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie (FNACA) notamment pour obtenir un drapeau tricolore pour le poser sur le cercueil de son père. Le fils du défunt José-Marie pointe du doigt l'attitude de son interlocuteur : "La personne que j'ai eue au téléphone m'a dit il n'a rien fait pour nous donc on ne fait rien pour lui et on m'a raccroché au nez !". Son père n'était pas à jour sur ses cotisations. "Je lui ai dit que son beau-père n'était pas adhérent chez nous et elle s'est mise à m'engueuler. Je ne lui ai pas reproché de ne pas avoir payé ! On ne peut pas venir avec notre drapeau car il est siglé des anciens combattants d'Afrique du nord. J'ai prévenu l'ACPG (Anciens Combattants Prisonniers de Guerre). Je ne pense pas qu'ils aient fait quelque chose. C'est dommage. Normalement, les pompes funèbres doivent fournir un drapeau quand on présente un livret militaire" s'est défendu la FNACA, toujours à nos confrères du Parisien. Oscar Alferez avait cessé de cotiser pour une association d'anciens combattants jusque dans les années 80.

    A la suite de cet échange houleux, José-Marie a contacté l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre et la mairie de Fresnes pour tenter d'obtenir un drapeau français pour accompagner son père sous terre. Il a été contraint d'en acheter un lui-même car celui prêté par la mairie était "trop petit". "La taille n'est pas adaptée... Finalement, on a acheté un drapeau de 2,50 m sur internet", révèle-t-il. Une cérémonie a été organisée à 15 heures à l'église Saint-Eloi. C'est l'association Koufra qui se chargera de porter le cercueil. Tous les petits-enfants de l'ancien soldat seront là.

    Source : https://www.closermag.fr/vecu/temoignages/un-heros-de-la-guerre-enterre-dans-l-indifference-on-a-achete-un-drapeau-de-2-50m-sur-internet-758902

    L’article du parisien

    Fresnes (Val-de-Marne) : le héros de guerre

    enterré dans l’indifférence des militaires

     et des anciens combattants

    Un héros de la guerre enterré dans l'indifférence : "On a acheté un drapeau de 2,50 m sur internet"

     Oscar Alferez, croix de guerre 39-45 est enterré ce jeudi. Aucune association d’anciens combattants ne lui rendra hommage. DR

    Oscar Alferez est décédé vendredi dernier à 93 ans. Cet ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale souhaitait juste être enterré avec un drapeau, comme son père. Sa famille a dû en acheter un pour son enterrement ce jeudi.

    Il a libéré la France à côté de milliers de jeunes gens comme lui et fêté ses vingt ans pendant le débarquement en Provence, en août 1944. Ce jeudi, Oscar Alferez a été inhumé à Fresnes sans les honneurs auxquels tout ancien combattant devrait avoir droit. Il y a un peu plus d’une semaine, quelques jours avant son décès vendredi, cet habitant du Clos la Garenne à Fresnes avait confié à son fils, José-Marie, et à sa belle-fille, Frédérique, son souhait d’être enterré comme son père, un ancien de Verdun, avec un drapeau bleu, blanc, rouge sur son cercueil. Les yeux dans le vague, il parlait de rejoindre Andrée, son épouse atteinte d’Alzheimer, décédée quelques mois auparavant.

    Un héros de la guerre enterré dans l'indifférence : "On a acheté un drapeau de 2,50 m sur internet"

    Carte de combattant d’Oscar Alferez. (LP/A.-L. A.) 

    Alors vendredi, lorsque José-Marie et Frédérique ont appris la mort d’Oscar, âgé de 93 ans, ils ont voulu respecter sa dernière volonté. Samedi, Frédérique tape « anciens combattants » et « Fresnes » sur internet et tombe sur un représentant de la Fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie (FNACA). C’est la douche froide « On lui a dit que personne ne pourrait venir, mais le pire c’est qu’on lui a dit NON pour le drapeau. Il fallait voir avec les pompes funèbres », souffle José-Marie. « La personne que j’ai eue au téléphone m’a dit il n’a rien fait pour nous donc on ne fait rien pour lui et on m’a raccroché au nez ! », s’exclame Frédérique. Celle-ci évoque des cotisations non à jour. Un soufflet.

    « C’est une injustice. On ne reconnaît pas que c’est un ancien combattant pour une histoire de cotisation ! », s’étrangle Frédérique. Oscar avait cotisé à une association jusque dans les années 80. Très en colère, le couple écrit à l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre et à la mairie de Fresnes pour faire part de son mécontentement. La mairie a prêté un drapeau : « C’est gentil, mais il est tout petit. La taille n’est pas adaptée… Finalement, on a acheté un drapeau de 2,50 m sur internet », reprend José-Marie.

    Un héros de la guerre enterré dans l'indifférence : "On a acheté un drapeau de 2,50 m sur internet"

    Saint-Michel-sur-Orge (Essonne), ce mardi. José-Marie Alferez et sa femme Frédérique ont dû acheter un drapeau tricolore sur internet pour rendre hommage à Oscar Alferez, le père de José-Marie, ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, qui doit être inhumé ce jeudi.  

    Croix de guerre avec étoile de bronze

    Contacté, le représentant de la FNACA de Fresnes livre sa version : « Cette femme a été incorrecte avec moi. Je lui ai dit que son beau-père n’était pas adhérent chez nous et elle s’est mise à m’engueuler. Je ne lui ai pas reproché de ne pas avoir payé ! On ne peut pas venir avec notre drapeau car il est siglé des anciens combattants d’Afrique du nord. J’ai prévenu l’ACPG (Anciens Combattants Prisonniers de Guerre). Je ne pense pas qu’ils aient fait quelque chose. C’est dommage. Normalement, les pompes funèbres doivent fournir un drapeau quand on présente un livret militaire.» Sur celui d’Oscar Alferez, figure la Croix de guerre avec étoile de bronze, ainsi que cette mention « a participé avec beaucoup de dévouement au transport de fantassins lors de la prise de Belfort du 20 au 25 novembre 1944 (...) » Né à Rabat (Maroc), ce tailleur de profession s’était installé en région parisienne à la fin du protectorat.

    Un héros de la guerre enterré dans l'indifférence : "On a acheté un drapeau de 2,50 m sur internet"

    Extrait du livret militaire d’Oscar Alferez. (LP/A.-L. A.) 

    Une cérémonie a eu lieu ce jeudi à 15 heures à l’église Saint-Eloi. L’association Koufra, qui reconstitue des scènes de vies des soldats de la Seconde Guerre mondiale, était présente en tenue pour porter le cercueil. Tous ses petits-enfants étaient présents. 

    « Stèle du 19 mars 1962 à Cessenon-sur-OrbLe “gouvernement provisoire pied-noir en exil” prend forme dans l'Hérault *** MISE A JOUR : La réponse du quotidien El Watan »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Novembre à 17:31
    Que de mesquineries pour un ancien combattant ! Il me semble qu’en cas de défaillance des associations c’est à l’Office départemental des ACVG de fournir le drapeau tricolore...Étaient ils avertis ? C’est la première fois que je vois une histoire pareille. Scandaleux !
    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter