• Une Franco-Algérienne élue maire d’une grande ville française

    Une Franco-Algérienne élue maire

    d’une grande ville française

    Félicitations Madame pour votre élection, vous méritez autant d’être maire d’une grande ville française que tous ces anti musulmans, donc racistes qui veulent une guerre civile pour vous mettre à la porte de la France… Mais ils ne gagneront jamais… Car ils ont toujours perdu ces nostalgiques de la France coloniale. La grande majorité des Français ne les laisseront pas faire et les enverront aux oubliettes de l’Histoire.

    Michel Dandelot

    Une Franco-Algérienne élue maire d’une grande ville française

     

    Meriem Derkaoui, franco-algérienne, a été élue jeudi soir maire d’Aubervilliers, une ville de 78000 habitants située dans la banlieue proche de Paris. Mme Derkouaoui a obtenu 41 voix sur 49. À 60 ans, elle devient ainsi l’une des trois femmes à diriger une ville de plus de 75 000 habitants en Île-de-France.

    Cette élection intervient dans un contexte de débat en France et en Algérie sur la double nationalité.

    En plein débat sur la double nationalité en Algérie et en France, c’est tout un symbole. Meriem Derkaoui, une Franco-Algérienne de 60 ans, a donc été élue, jeudi soir, maire d’Aubervilliers, une ville de 78 000 habitants située aux portes de Paris. Elle devient ainsi l’une des trois femmes à diriger une ville de plus de 75 000 habitants en Île-de-France, souligne le journal Le Parisien.

    Selon Le Parisien, Mme Derkaoui a été proposée par le maire communiste démissionnaire Pascal Beaudet pour lui succéder. « Après quelques échos dissonants (…) la majorité semble s’être rangée derrière le nom de Meriem Derkaoui », souligne le journal français. « Jeudi soir, les élus ont voté comme un seul homme pour cette femme de 60 ans, titulaire d’une double nationalité algérienne et française », poursuit le journal.

    Source : http://www.tsa-algerie.com/20160122/une-franco-algerienne-elue-maire-dune-grande-ville-francaise/ 

    « L’état d’urgence... jusqu’à quand ? Ne pas oublier le massacre de Charonne »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter