• Une petite brève qui ne mérite que quelques lignes : Le 1er novembre 2016, Ménard fleurit la stèle de la honte à Béziers

    Le 1er novembre 2016, à Béziers, comme chaque année, c’est devant la stèle de la honte glorifiant l’OAS que Robert Ménard a déposé des fleurs et s’est incliné

    Le 1er novembre 2016, Ménard fleurit la stèle de la honte à Béziers

    À l’origine, la stèle de Béziers avait été érigée à la mémoire des morts civils et militaires laissés en Outre-Mer. Peu à peu, elle a été transformée en un hommage à l’action de l’OAS. Sur cette stèle figurent les photos des quatre membres de l’OAS qui ont été fusillés après avoir été condamnés à mort par les tribunaux français, suivies de la phrase "N’oubliez jamais leur sacrifice". Il s’agit de Jean Bastien-Thiry qui organisa en 1962 l’attentat du Petit Clamart dans le but d’assassiner le général de Gaulle ; Roger Degueldre, créateur des commandos Delta de l’OAS, Albert Docevar et Claude Piegts qui avaient participé en mai 1961 à l’assassinat du commissaire central d’Alger Roger Gavoury. 

    « Angoulême Anciens d'Algérie : un discours créé la polémique au cimetièreCREST (Drôme) Le nom d’une rue crée la polémique *** C'est quoi le monument de l'Insurgé à Crest ? »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter