• Une stèle qui fait polémique. Rassemblement contre l’hommage à l’OAS demain 7 juin 2018

     

    Une stèle qui fait polémique. Rassemblement contre l’hommage à l’OAS

    La guerre d’Algérie reste un traumatisme pour ceux qui l’ont vécue. Demain 7 juin 2018, et ce, pour la douzième année consécutive, le Collectif pour une histoire franco-algérienne non falsifiée, se réunit au cimetière du Nord pour protester contre la présence d’une stèle inaugurée en 2003 par le maire de l’époque Jean-Paul Alduy et son adjoint, Jean-Marc Pujol. « Sur cette stèle figurent les noms d’assassins de l’OAS », raconte Jacki Malléa, de l’Association des Pieds-Noirs progressistes. Des partisans de l’OAS ont pour habitude de venir fleurir chaque 7 juin, le monument qui rend hommage aux fusillés de l’Organisation armée secrète. Ce qui a provoqué, par le passé, quelques tensions aux abords du site. Comme ce fut le cas les années précédentes, le cimetière du Nord sera fermé toute la journée de jeudi, par arrêté préfectoral. « Cette stèle n’a rien à faire dans un lieu public, on demande juste qu’elle soit déplacée dans un lieu privé », explique Jacki Malléa. Cinquante-six ans plus tard, les rancœurs de la guerre d’Algérie perdurent.

    Thibaut Calatayud (L’Indépendant, le 3 juin 2018)

     

    « Josette Audin ou le deuil impossibleOGERET, ARAGON ET LES LARMES »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    2
    Jeudi 7 Juin à 09:37

    Je sais Jacques, mais je constate quand même une différence essentielle entre Béziers, Aix-en-Provence et Perpignan, c'est qu'à Perpignan il y a toujours eu des contre-manifestants qui ont obligé le préfet (représentant de l'Etat) à faire fermer le cimetière le 7 juin de chaque année...

    1
    Jeudi 7 Juin à 09:16

    A Béziers nous avons à peu près l'équivalent : une stèle portant en médaillons les quatre assassins de l'OAS condamnés par la justice et exécutés.

    Il me semble que l'Etat aurait dû se manifester pour qu'une décision de justice ne soit pas remise en cause par un hommage rendu aux condamnés dans un lieu public.

    Par ailleurs à Béziers le maire Robert Ménard organise chaque 5 juillet une cérémonie devant cette stèle. L'ancien député Elie Aboud y participait.

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter