• Ventes d’armes : Une politique qui va dans le mur…

     

    Ventes d’armes : Une politique qui va

     dans le mur…

    Ventes d’armes : Une politique qui va   dans le mur…

    Cette politique française ne peut aller que dans le mur et les citoyens n’ont qu’à assumer leurs choix ! 

    Plus de 12 milliards d'euros de ventes d'armes par la France à l'Arabie saoudite et plus 400 milliards de dollars pour les américains entre autres, pour alimenter la guerre contre le Yemen. Nous avons donc une grande part de responsabilités ainsi que d'autres pays dans ce qu'il se passe là-bas. Nous sommes capable d'aller faire des leçons de morale au régime syrien, même aller y faire des frappes militaires et à côté de cela nous laissons massacrer et crever de faim 14 millions de personnes par l'Arabie saoudite, ce même pays qui a fait assassiner un journaliste opposant du régime du prince saoudien...

    Les droits de l'homme sont à géométrie variable, selon le sens du vent...

    Comment peut-on dire que l'on veut lutter contre le terrorisme si nous-mêmes nous vendons des armes au pays d'où la mouvance idéologique est née…

    « L’Aide au Développement est la seule réponse viable face au terrorisme de l’Etat Français. Seul un développement authentique des populations et peuples pauvres sauvera la paix. Le reste n’est qu’imposture ! »

    « Oui à une politique de désarmement mondial et une interdiction d’exportation de tout armement des pays de l’UE dans le reste du monde. »

    Il est d’ailleurs bien dommage que très peu de politiques en France aient le courage de proposer des choix courageux qui redonnent un sens au mot Fraternité !

    5 MILLIONS D'ENFANTS MENACÉS DE FAMINE, LA FRANCE EN CAUSE ALORS QUE LE PRÉSIDENT EMMANUEL MACRON RECEVAIT LE PRINCE-HÉRITIER D'ARABIE SAOUDITE MOHAMMED BIN SALMAN À L'ÉLYSÉE EN AVRIL 2018

    Pour rappel, la France et l'Arabie saoudite ont signé des accords pour plus de 14,5 milliards d'euros. Total et Véolia sont parmi les bénéficiaires ;
    L'un des accords les plus importants concerne le français Total et le saoudien Saudi Aramco, qui entendent développer ensemble un site pétrochimique en Arabie saoudite. Le géant du traitement de l'eau et des déchets Veolia figure aussi parmi les entreprises concernées.

    Mohammed Ben Salmane a passé deux jours en France pour une visite officielle à teneur culturelle et diplomatique plus qu'économique. L'Elysée a par ailleurs annoncé qu'Emmanuel Macron se rendrait en Arabie saoudite "en fin d'année", cette fois pour parapher des contrats.

    Les ventes d’armes sont couvertes par le secret et le gouvernement français entretient une opacité constante sur les contrats. Les risques qu’elles soient utilisées pour commettre des crimes de guerre contre des civils sont élevés. La ministre des Armées, Florence Parly, estime que la France n’est pas responsable de l’usage des armes qui sont censées ne pas être utilisées. Une position irresponsable.

    Nous demandons aussi la création d'une commission d'enquête sur les ventes d'armes dans les plus brefs délaies. La moralisation de la vie publique est surtout une question d'éthique...

    Ventes d’armes : Une politique qui va   dans le mur…

    Yémen: Un enfant meurt toutes

     les 10 minutes

    Ventes d’armes : Une politique qui va   dans le mur…

    Au Yémen, où 70% de la population a besoin d’une aide humanitaire, l’état de santé des enfants n’a jamais été aussi catastrophique qu’aujourd’hui. La malnutrition atteint un niveau record, 1000 enfants par semaine meurent de maladies évitables, d’autres sont victimes d’attaques sur les zones civiles, enrôlés de force, privés d’école…

    L’UNICEF continue tant bien que mal ses actions mais les fonds manquent.

    Ils sont plus de 10 millions d’enfants à avoir besoin d’une aide humanitaire d’urgence au Yémen, a indiqué l’UNICEF qui précise, qu’avant l’escalade du conflit en mars 2015, le pays faisait déjà face à des difficultés en raison de la pauvreté largement répandue, de l’insécurité alimentaire et d’une pénurie dans les services de santé.

    Aujourd’hui, la situation est sans précédent. Les organisations humanitaires sont présentes mais doivent lutter pour acheminer dans le pays des fournitures essentielles à la survie des  enfants et de leurs familles, en raison de l’impasse politique entre les parties au conflit.

    2,2 millions d’enfants souffrent de malnutrition aiguë 

    Ventes d’armes : Une politique qui va   dans le mur…

    La malnutrition chez les enfants atteint un niveau record : près de 2,2 millions d’entre eux souffrent de malnutrition aiguë et ont besoin de soins de toute urgence. Parmi eux, au moins 462.000  souffrent de malnutrition aiguë sévère, la forme la plus extrême de malnutrition (une augmentation considérable de presque 200% depuis 2014) tandis que 1,7 million souffrent de malnutrition aiguë modérée.

    Dans certains gouvernorats du pays (Hodeida, Saada, Taizz, Hajjah et Lahej) la situation des enfants gravement dénutris est des plus critiques. Ces gouvernorats affichent le nombre le plus élevé de cas de malnutrition sévère aiguë de tout le pays. Saada présente en outre, le taux le plus élevé du monde en matière de retard de croissance : 8 enfants sur 10 souffrent de malnutrition chronique dans certaines régions, ce qui constitue un nombre sans précédent.

    Stop à la guerre au Yémen, sauvons tous ces enfants de la famine

    Ventes d’armes : Une politique qui va   dans le mur…

    Collectif Contre La Famine Au Yémen 

    Dimanche 28 octobre 2018 

    5 MILLIONS D'ENFANTS MENACÉS DE FAMINE, LA FRANCE EN CAUSE ALORS QUE LE PRÉSIDENT EMMANUEL MACRON RECEVAIT LE PRINCE-HÉRITIER D'ARABIE SAOUDITE MOHAMMED BIN SALMAN À L'ÉLYSÉE EN AVRIL 2018 

    La communauté internationale s’inquiète régulièrement du sort des civils au Yémen. Selon le dernier rapport de l'ONG "Save the Children", 5 millions d'enfants sont menacés de souffrir de la faim. Un récent reportage par l'américaine ABC News montrait des enfants squelettiques et trop faibles pour pleurer.

    Ventes d’armes : Une politique qui va   dans le mur…

    Nous avons créé ce collectif dans le but de dénoncer cette catastrophe sans précédent et le conflit y attenant. Un conflit alimenté par les grandes puissances occidentales qui entretiennent des relations douteuses avec l’Arabie Saoudite. Les atteintes aux droits de l'homme au Yémen explosent. Des exactions sont commises par toutes les parties en conflit au Yémen, dont la torture, les disparitions forcées, l'obstruction de l'aide humanitaire, l’enrôlement des enfants, l'attaque des civils sans distinction, la destruction des infrastructures, des écoles, des hôpitaux... 

    Le conflit oppose depuis mars 2015 les forces pro-gouvernementales, soutenues par l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, aux rebelles chiites houthis, soutenus par l’Iran.

    Les relations entre la France et l'Arabie saoudite ne doivent pas se développer au détriment de la paix et des droits de l'homme, c'est une question d'éthique. La France a vendu du matériel de guerre aux Emirats arabes unis et à l’Arabie Saoudite. Des blindés, des canons, des ravitailleurs, des fusils de sniper, ou encore des missiles et chars dont l’entretien est assuré par la France.

    Pour rappel, la France et l'Arabie saoudite ont signé des accords pour plus de 14,5 milliards d'euros. Total et Véolia sont parmi les bénéficiaires L'un des accords les plus importants concerne le français Total et le saoudien Saudi Aramco, qui entendent développer ensemble un site pétrochimique en Arabie saoudite. Le géant du traitement de l'eau et des déchets Veolia figure aussi parmi les entreprises concernées.

    Mohammed Ben Salmane a passé deux jours en France pour une visite officielle à teneur culturelle et diplomatique plus qu'économique. L'Elysée a par ailleurs annoncé qu'Emmanuel Macron se rendrait en Arabie saoudite "en fin d'année", cette fois pour parapher des contrats.

    Les ventes d’armes sont couvertes par le secret et le gouvernement français entretient une opacité constante sur les contrats. Les risques qu’elles soient utilisées pour commettre des crimes de guerre contre des civils est élevé. La ministre des Armées, Florence Parly, estime que la France n’est pas responsable de l’usage des armes qui sont censées ne pas être utilisées. Une position irresponsable.

    Le quinquennat de François Hollande avait vu les ventes d'armes augmenter de près de 45% ( 8,3 milliards d’euros ) en 2016. Par ailleurs, en Inde, l'opposition soupçonne d'importantes malversations autour de l'achat d'avions Rafale.

    Nous demandons aussi la création d'une commission d'enquête sur les ventes d'armes dans les plus brefs délaies. La moralisation de la vie publique est surtout une question d'éthique...

    Pétition ici :

    https://www.change.org/p/emmanuel-macron-stop-à-la-vente-d-armes-à-l-arabie-saoudite-stop-sale-weapon-saudi-arabia 

    Comité contre la famine au Yémen !

    Le conflit au Yémen n'est pas

     de la démagogie monsieur Macron

     

    Le président français Emmanuel Macron a estimé vendredi que "c'est pure démagogie que de dire d'arrêter les ventes d'armes" à Ryad suite à l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. Il ne voit pas le lien avec l'Arabie Saoudite et les armes. Monsieur Macron de toutes évidences, confond l'éthique et la rhétorique. Thierry Paul Valette

    L'affaire Khashoggi à ouvert les yeux du monde sur qui est réellement l'Arabie Saoudite, par ricochet sur le conflit au Yémen. Plus de 5 millions d'enfants sont cloutés aux portes de la famine au Yemen, soit près de 14 millions de personnes concernées au total. La raison ? Comme vous le savez le dramatique conflit au Yemen. Ce drame monsieur le Président vous en ête un des co-responsables mais selon vous il s'agit de pure démagogie. 

     

    Ventes d’armes : Une politique qui va   dans le mur…

     

    Le président français Emmanuel Macron à Bratislava en Slovaquie, le 26 octobre 2018Le président français Emmanuel Macron à Bratislava en Slovaquie, le 26 octobre 2018 afp.com/Bertrand GUAY 

    La France équipe la coalition dirigée par L'Arabie Saoudite. Elle a réalisée plusieurs milliards de dollars de bénéfices en quelques années. Ryad est devenu votre deuxième client le plus important. Malgré la guerre au Yémen, vous leur avez livré plus d’1,3 milliard d’euros d’armements en 2017.

    La France monsieur le Président a les mains ensanglantées, rouges de sang, vous également. Vous avez la possibilité de cesser toutes relations commerciales dans le domaine de l'armement avec l'Arabie Saoudite. Ce choix, la chancelière allemande Angela Merkel l'a fait. L'Allemagne vient de suspendre ses exportations. Seulement comme vous l'avez indiqué à une journaliste vous questionnant à ce sujet lors d'une visite au salon Euronaval, cela n'est pas votre calendrier !

    N'oubliez pas monsieur le Président que la France est censé être le pays des droits de l'homme dont vous en êtes le garant. Il n'est donc plus question de calendrier en la matière et encore moins de démagogie.

    Vous vous êtes montré indigné à la disparition du journaliste Jamal Khashoghi. À l'annonce de son assassinat vous avez évoqué d'éventuelles sanctions contre l'Arabie Saoudite. Des sanctions à la Benalla monsieur le président ??? Je sais que l'éthique n'a guère de place en politique lorsqu'il s'agit d'argent et vous ne dérogez pas à cette triste réalité.

    Jamais vous n'avez émit le moindre signe d'humanité au sujet de tous ces millions d'enfants. Ben Salman que vous avez fièrement reçu à l'Elysée est de facto votre complice. La diplomatie Monsieur le Président est devenu une affaire de gros dollars. Des milliards dont ni les français ni les enfants du Yémen ne verront la couleur. Des milliards ensanglantée qui d'une manière ou d'une autre iront aux plus fortunés comme à l'accoutumée !!!

    Votre calendrier monsieur le président est celui de la finance, de la honte et de l'orgueil.

    Votre responsabilité morale est de tenir compte de l'avis de vos citoyens. Vous ne le faites pas. Si l'éthique semble être un mot absent de votre vocabulaire. Pendant un mandat présidentiel il y a bien plus important au calendrier que de changer la porcelaine pour les convives ou d'installer une piscine pour barboter. Il y a la dignité monsieur le président, celle de la fonction, celle des décisions.

    Pendant que vous nous faites des leçons de rhétoriques, des millions d'autres seront en train de crever de faim parce que vous, monsieur le président, vous aurez privilégié la haine à l'amour, l'argent au pain,

    Des dizaines de millions d'hommes, de femmes, se sont battus, sont tombés pour la France. Ils ont payés de leurs vies pour que notre pays garde sa dignité et préserve ses valeurs avec fierté. Leur sang à coulé afin que l'héritage du siècle des Lumières : "Liberté, Egalité, Fraternité", perdure.
    Mais ils ne sont certainement pas morts pour vous donner le droit de considérer que la vie de millions de personnes soient une question de calendrier monsieur le président.

    Thierry Paul Valette 

    Collectif contre la famine au Yémen : https://www.facebook.com/CollectifContreLaFamineAuYemen/ 

    Pétition du collectif :  https://www.change.org/p/stop-aux-ventes-d-armes-sauvons-les-enfants-au-yémen-save-children-in-yemen?fbclid=IwAR31fh_Wyzidz1uR_QFDqyCCOe32ebLJ_FrI_2E8YX_6v2sWbbOREm_hj3k 

    « Indre : la Chanson de Craonne indésirable le 11 NovembreConnu du grand public pour avoir animé l’émission culte de Canal+ « Nulle part ailleurs », Philippe Gildas est mort dans la nuit de samedi à dimanche à l’âge de 82 ans »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Octobre à 09:26

    La position de Macron s'inscrit dans la logique du capitalisme : "La raison du plus fort est toujours la meilleure". Les Droits de l'homme ? Mais cette fantaisie nous priverait des bénéfices substantiels que procure la vente d'armes ! Et comme nous sommes attachés à la loi du profit, on ne va pas avoir d'état d'âme. On veut bien avoir une pensée émue pour la population yéménite, avec le sort horrible que  connaissent ses enfants, mais on ne va pas aller au delà d'un peu de compassion. Les affaires sont les affaires !

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter