• Voici une parodie pleine d'humour et d'actualités "Quand il faut prévenir ta copine que l'Euro 2016 commence, rien de mieux qu'une parodie Lolywoodienne de Francis Cabrel !"


    Euro 2016 : "J'préfère te prévenir", la parodie

    de Francis Cabrel pour avertir les filles du mois à venir

    Voici une parodie pleine d'humour et d'actualités "Quand il faut prévenir ta copine que l'Euro 2016 commence, rien de mieux qu'une parodie Lolywoodienne de Francis Cabrel !"

     

    En deux jours, la vidéo a été vue plus de 1,5 million de fois sur YouTube et la chanson est presque devenue l'hymne officieux de l'Euro 2016.

    En quelques jours, c'est presque devenu l'hymne officieux de l'Euro 2016. Les youtubeurs de la chaîne humoristique Lolywood ont publié une vidéo, dimanche 5 juin, dans laquelle ils reprennent Je t'aime à mourir de Francis Cabrel. A moins d'une semaine du coup d'envoi de la compétition, ils y montrent un fan de football qui avertit sa petite amie, avec une chanson titrée J'préfère te prévenir, que leur vie de couple va être suspendue pendant l'Euro.

    "On va plus sortir, on va plus sortir"

    La parodie a déjà été vue plus de 1,5 million de fois sur YouTube et a reçu plus de 4 000 commentaires. "Entre nous tout va bien mais voilà qu'aujourd'hui, on est le 10 juin et l'Euro, c'est parti. J'préfère te prévenir. Tu vas surement te dire 'C'est qu'un match, ça va', mais remballe ton sourire, car l'Euro dure un mois. On va plus sortir, on va plus sortir", chante le faux groupe "Les Bleu Brothers" avant de recevoir la réponse, pleine d'humour, de la jeune fille en question.

     

     

    « L'émission de France Inter du jeudi 9 juin 2016 "Juin 2000. La torture pendant la guerre d’Algérie" refait la Une"UNE PROPOSITION DE LOI INIQUE QUI DISQUALIFIE À TOUT JAMAIS SES AUTEURS" vigoureusement contestée par Daniel Videlier *** Le commentaire de Jacques Cros »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter