• A 57 ans, Patrick Timsit se souvient d’un doulou­reux événe­ment qui a marqué son enfance et changé le cours de sa vie.

    A 57 ans, Patrick Timsit se souvient d’un doulou­reux événe­ment qui a marqué son enfance et changé le cours de sa vie.

    Patrick Timsit était l’invité de Thierry Ardisson ce samedi 1er octobre 2016 dans l’émission "Salut les Terriens". Sur le plateau, il revient sur son enfance, sa carrière et le jour où il a failli mourir. Mais les parents de Patrick Timsit sont des Pieds Noirs non revanchards et extrémistes comme on en rencontre surtout dans le Sud de la France.  Sa vie a donc changé le jour où cette bombe a explosé, mais il a pu se construire serei­ne­ment grâce à la réac­tion intel­li­gente de ses parents : « J'ai eu la chance de ne pas être élevé avec des parents, juste­ment, qui vous disent en perma­nence : on a tout perdu. C’était mieux là-bas. C’était mieux avant », a-t-il expliqué. 

    A 57 ans, Patrick Timsit se souvient d’un doulou­reux événe­ment qui a marqué son enfance et changé le cours de sa vie.

    Les atten­tats qui ont frappé la France et les autres pays depuis plusieurs mois ont boule­versé tout le monde. Pour Patrick Timsit, c’est encore autre chose. En plus d’avoir été choqué, ces événe­ments odieux ont une résonnance parti­cu­lière pour lui. Invité hier dans l’émis­sion Salut les Terriens, l’ac­teur a confié qu’il avait failli mourir dans un atten­tat lorsqu’il était enfant. Thierry Ardis­son a amorcé la discus­sion de façon très claire : « En Algé­rie, vous aviez deux ans. Vous avez pris une bombe », lui a-t-il lancé.

    Patrick Timsit a alors partagé son expé­rience : « Il y a eu une bombe qui a explosé en bas de l’im­meu­ble… La baie vitrée explo­se… Je suis, paraît-il, sauvé par la bâche… Tous les verres atter­rissent à côté du petit lit pendant la sies­te… Mon père, il a dit à ma mère, en tous cas : on s'en va dans une heure. Et elle a eu une heure pour prépa­rer des affaires et quit­ter un pays », a-t-il raconté.

    Né en Algé­rie, l’ac­teur est donc arrivé en France suite à cet atten­tat. Il aura toute­fois fallu que le temps passe pour que Patrick Timsit puisse réali­ser à quel point cet événe­ment avait changé sa vie : « J’y pense plus main­te­nant que jeune. Jeune, je ne pense pas qu'on puisse réali­ser l'idée qu’on puisse tout aban­don­ner en une heure. Et c'est possible », a-t-il confié.

    Sa vie a donc changé le jour où cette bombe a explosé, mais il a pu se construire serei­ne­ment grâce à la réac­tion intel­li­gente de ses parents : « J'ai eu la chance de ne pas être élevé avec des parents, juste­ment, qui vous disent en perma­nence : on a tout perdu. C’était mieux là-bas. C’était mieux avant », a-t-il expliqué.

     


    SLT : Patrick Timsit a échappé de peu à un... par nonstopzappingofficiel

    Patrick Timsit , veux revenir en Algérie avec sa famille

    PAROLES D'UN ALGERIEN : " Vous êtes toujours le bienvenu Monsieur Timsit dans votre pays, il y a un autre Timsit, Daniel Timsit je ne sais pas si c'est votre cousin ? il a pris les armes aux côtés des Algériens pour combattre le colonialisme français durant la bataille d'Alger, votre nom est associé à ce combat, je répète Monsieur Timsit, votre pays l'Algérie vous accueillera les bras ouverts sous les rayons du soleil de la Méditerranée. Et respect pour les juifs d'Algérie qui n'ont pas nié leur pays comme Roger Hanin ".

    « Un square des anciens combattants d'Afrique du Nord à Saint-Amand... Mais il y a eu des manifestants...Guerre d’Algérie : harkis, Milk Bar et autres tabous »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter