• Le Maire de Villeneuve-le-Roi interpellé devant le Monument aux Morts

     

    Le Maire de Villeneuve-le-Roi interpelé devant le Monument aux Morts

    Le Maire de Villeneuve-le-Roi interpelé devant le Monument aux Morts

    Joël JOSSO

    Pour votre prise de parole très remarquée et courageuse, en effet   la place du 19-Mars-1962 de Villeneuve-le-Roi que vous avez inauguré il y a près de 30 ans devra garder son nom historique pour toujours...

     

    Le Maire de Villeneuve-le-Roi interpelé devant le Monument aux Morts

    Le Maire de Villeneuve-le-Roi interpelé devant le Monument aux Morts

    A l‘image des revanchards nostalgiques extrémistes de l’Algérie française que sont :

    Robert Ménard, maire (apparenté FN) de Béziers qui a débaptisé la rue du 19-Mars-1962 pour la nommer rue Elie Denoix de Saint-Marc, deJulien Sanchez, maire (FN) de Beaucaire qui a débaptisé la rue du 19-Mars- 1962 pour la nommer rue du 5 juillet 1962, HONTE  à Didier Gonzales  maire (LR) de Villeneuve-le-Roy qui vient de prendre la décision de débaptiser la place du 19-Mars-1962 pour la nommer Colonel Arnaud Beltrame.

     

    Le Maire de Villeneuve-le-Roi interpelé devant le Monument aux Morts

    Le Maire de Villeneuve-le-Roi interpellé

    devant le Monument aux Morts

    Dimanche 29 avril 2018 à 11 h, la cérémonie pour le souvenir de la Déportation se termine, Joël JOSSO, Conseiller Municipal de Villeneuve-le-Roi prend la parole fortement : 

    Le Maire de Villeneuve-le-Roi interpelé devant le Monument aux Morts

    « Mesdames et Messieurs, vous connaissez la décision du Maire de Villeneuve-le-Roi de débaptiser la Place du 19-Mars-1962 Cessez- le-Feu de la guerre Algérie, pour lui donner le nom d’Arnaud BELTRAME. Le Colonel Arnaud BELTRAME est un héros pour avoir sacrifié sa vie pour sauver l’otage d’un terroriste. Nous sommes tous d’accord pour qu’un lieu de mémoire lui soit dédié sur Villeneuve-le-Roi mais il mérite un lieu qui fasse consensus, un lieu qui permette la communion entre tous les Villeneuvois.
    Au lieu de cela le Maire de Villeneuve-le-Roi vient opposer une mémoire à une autre mémoire. Les dizaines de milliers de morts et de blessés, les centaines de milliers d’appelés traumatisés de la guerre d’Algérie méritent que l’on se souvienne. Cette date fait aujourd’hui largement consensus parmi les Français, l’Etat français a reconnu cette date par l’intermédiaire de son Président de la République en 2016. L’heure est au souvenir et à la réconciliation.
    Dans sa demande à la famille de M. Beltrame, le Maire a menti car il n’a jamais indiqué que cette place avait déjà un nom. Didier Gonzales poursuit ici une vieille croisade personnelle de nostalgie de la période de l’Algérie Française.
    Le Colonel Beltrame mérite la reconnaissance de tous, comme l’a proposé Eric Chamault en Conseil Municipal, pourquoi ne pas envisager de donner son nom à la place de la Gare ce qui ne ferait grief à personne et permettrait que son nom soit vu par 3000 personnes chaque jour.
    Pour ma part j’ai interpellé le Préfet du Val de Marne qui peut suspendre cette décision parce qu’elle a été prise dans l’illégalité et parce qu’elle trouble l’ordre public ".

    Joël JOSSO

    « Coup d’Etat de 1961 : quand les services surveillaient (déjà) militaires et fascistesOuvéa : ultimes révélations sur un crime colonial »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter