• Menus sans porc stoppés dans les cantines à Ouistreham : imitant Chalon-sur-Saône

     

    En stigmatisant les français de religion musulmane ou juive essayent-t-ils de déclencher une guerre civile où n’est-ce pas plutôt de la politique politicienne pour se faire remarquer en vue des prochaines élections municipales ?

    Menus sans porc stoppés dans les cantines à Ouistreham : le tribunal de Caen tranchera fin novembre imitant ainsi Chalon-sur-Saône

    La commune de Ouistreham a arrêté les menus de substitution dans ses cantines. Les parents d’élèves du Calvados demandent leur rétablissement au tribunal administratif de Caen.

     

    La commune de Ouistreham (Calvados) a stoppé les menus de substitution dans ses cantines scolaires en janvier 2018. (©Hans/Pixabay)

     

    Depuis le mois de janvier 2018, la commune de Ouistreham près de Caen (Calvados) a arrêté de proposer des menus de substitutions dans ses cantines scolaires. Il s’agit de plats de remplacement sans porc (et non halal) pour les élèves de confessions musulmane ou juive.

    Une première dans le Calvados

    « Quand nous l’avons appris, nous sommes tombées des nues », réagit Carole Lecomte, présidente de la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’Élèves) du Calvados.
    La FCPE qui a décidé de porter l’affaire devant la justice pour que les menus de substitution soient rétablis à Ouistreham. Le sujet sera débattu lors de l’audience du tribunal administratif de Caen le vendredi 30 novembre 2018.
    Pour l’association des parents d’élèves du Calvados, l’arrêt par une commune des menus de substitution serait une première : « je n’ai pas connaissance d’un autre cas », pense Carole Lecomte.

    À Ouistreham comme dans d’autres communes, cela existe depuis de nombreuses années et cela ne soulève aucun problème. À Ouistreham, les élèves concernés sont peu nombreux. Mais depuis près d’un an, des petiots n’ont pas de menus équilibrés. Ils se retrouvent parfois sans plat principal et les parents ne peuvent faire autrement.

    La décision a été prise par la municipalité en décembre 2017. Pour le maire (LR) de Ouistreham Romain Bail : les menus de substitution n’ont jamais existé officiellement. Il y en avait, mais pour des cas particuliers, médicaux par exemple. Nous, on a formalisé.
    Pourtant dans les faits, les menus de substitution avaient cours. Romain Bail l’avoue : « à la demande des parents, si un enfant ne mangeait pas de porc, on proposait un autre plat. Mais je rassure, les enfants ont toujours assez à manger »
    Sur les raisons de cet arrêt des menus de substitution, Romain Bail met en avant « un aspect pratique et un aspect de laïcité. » Pour lui :

    Il n’y a pas vocation à faire entrer la religion dans l’école.

    La FCPE est d’un avis diamétralement opposé : « notre credo c’est de défendre l’école publique gratuite, la laïcité. »

    La laïcité n’a rien à voir avec les menus de substitution. Ce qui m’embête c’est justement le dévoiement du principe de laïcité. Nous, on défend le droit des parents.

    Un précédent annulé à Chalon-sur-Saône

    En France, la justice a récemment tranché sur le sujet. Le 28 août 2017, le tribunal administratif de Dijon (Côte-d’Or) a « annulé la décision de la ville de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) et de ne plus proposer de menu de substitution dans les cantines scolaires quand du porc est servi. »
    Un jugement confirmé par la
    cour administrative d’appel de Lyon (Rhône). Dans son arrêt du 23 octobre 2018, le tribunal note : « l’existence de menus de substitution aux plats contenant du porc dans les cantines scolaires, ne porte pas atteinte aux principes de laïcité et de neutralité du service public. »

    SOURCE :  https://actu.fr/normandie/ouistreham_14488/menus-sans-porc-stoppe-dans-cantines-ouistreham-tribunal-caen-tranchera-fin-novembre_19588714.html

    Chalon-sur-saône - justice/éducation

    Porc à la cantine : la décision de justice

    n’est pas appliquée

    Malgré la décision d’appel, les menus de substitution n’ont pas fait leur retour sur les tables des élèves de la cantine.

    La cour d’appel de Lyon a constaté que les restaurants scolaires de Chalon proposaient des menus alternatifs depuis 1984 sans qu’il soit démontré que cette pratique provoquait des troubles à l’ordre public, ni des difficultés d’organisation ou de gestion de ce service. Photo Gilles DUFOUR

    Mardi 23 octobre, la cour administrative d’appel de Lyon a rendu sa décision au sujet du litige qui oppose depuis trois ans et deux mois la ville de Chalon à la Ligue de défense judiciaire des musulmans. Selon les juges, les enfants usagers de la cantine des écoles de Chalon doivent de nouveau se voir offrir « un choix leur permettant de bénéficier d’un menu équilibré sans avoir à consommer des aliments proscrits par leurs convictions religieuses ou philosophiques ». Comme c’était le cas depuis 1984, pratique instaurée par l’ancien maire RPR, Dominique Perben.

    Le pourvoi en cassation n’empêche pas l’exécution

     de la décision

    Or depuis la rentrée, l’organisation de la cantine scolaire n’a pas connu de changement. Ainsi, jeudi 6 décembre, le plat principal et unique sera du « jambon blanc supérieur » (garniture : gratin de pommes de terre au fromage à tartiflette). Même si les juges n’ont pas prévu de pénalités de retard, le jugement de la cour d’appel de Lyon a force exécutoire, c’est-à-dire qu’il est applicable immédiatement. Un pourvoi en cassation ( comme ce que s’apprête à faire le maire de la droite dure) n’empêche pas l’exécution de la décision. Pour la faire respecter « une demande d’aide à l’exécution du jugement » peut être déposée à la cour d’appel de Lyon. Mais seulement à l’issue d’un délai de 3 mois à partir de la notification du jugement. Jusqu’au 23 janvier donc, il ne devrait pas y avoir de plat alternatif quand du porc est prévu au menu des petits Chalonnais mangeant à la cantine.

    NOTE. Sollicitée, la préfecture, fera une réponse ultérieurement.

     

    « L’écrivain franco-algérien Akli Tadjer face aux lycéens refusant de lire sa prosePétain : fasciste un jour, fasciste toujours ! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter