• Du vent dans les voiles, non pardon pour le voile ! Par Jacques Cros

     

     

    Du vent dans les voiles, non pardon

    pour le voile !

    Par Jacques Cros

     

    L’affaire du voile est un sujet d’actualité qui est venu à point nommé. Il permet aux médias d’évacuer des questions aussi fondamentales que celles que nous connaissons, pouvoir d’achat, emploi, protection sociale, paix, environnement… 

     

    Nous voilà partis sur des considérations de fond concernant la tenue vestimentaire de certains de nos compatriotes. Ça complète celles concernant l’alimentation des mêmes qui ne mangent pas de porc et ne boivent pas de vin. 

     

    Des élus se réclamant de la démocratie, de la laïcité, de l’émancipation féminine ont enfourché ce cheval de bataille que constitue le port du hijab. Evidemment leur positionnement en matière politique rend suspectes leurs déclarations. 

     

    Ces considérations nous rappellent l’antisémitisme qui avait cours en Europe et qui ont conduit aux horreurs des camps d’extermination de la Seconde guerre mondiale. L’islamophobie a pris le relais, c’est une revanche des nostalgiques du colonialisme. 

     

    L’avantage pour ceux qui distillent ce racisme et cette xénophobie c’est qu’il contrarie la prise de conscience de ce qui est en cause dans les difficultés majeures auxquelles nous sommes confrontés. Les Musulmans aujourd’hui, comme les Juifs hier, sont rendus responsables de la crise socio-économiques que nous subissons. C’est que ces islamophobes sont pour la pérennité d’un système fondé sur le mécanisme du profit qui a pourtant fait son temps. 

     

    Que les Musulmans soient les premières victimes des Djihadistes est le cadet de leurs souci. Que la laïcité permette à chacun d’avoir la liberté de conscience dans le domaine des convictions religieuses et le droit imprescriptible de pratiquer le culte de son choix, n’est pas pris en compte. On opère l’amalgame et pour un peu on prêcherait une croisade des temps modernes contre les Infidèles ! 

     

    Ceci alors même que les communautés religieuses font front commun face à cette violence qui s’en prend à certaines d’entre elles. On l’a relevé à Saint-Etienne-de-Rouvray pour l’assassinat du Père Hamel et à Béziers lors de l’attentat de Christchurch Nouvelle Zélande. 

     

    On peut avoir l’opinion de son choix sur le voile mais développer une polémique sur le sujet fait penser à la querelle à propos du sexe des anges engagée lors du siège de Constantinople par les Turcs. Il y a des choses plus essentielles, plus urgentes à régler !

     

    SOURCE : http://cessenon.centerblog.net/6573422-du-vent-dans-les-voiles-non-pardon-pour-le-voile?fbclid=IwAR2rpKZYR1_OFGSUVxqE76HTdOkY2WXWDefPuYtZUiioayLYiyv77Yl6YN

     

     

    « Le racisme dévoiléPendant la guerre d'Algérie et même avant l'armée coloniale demandait déjà aux femmes musulmanes de se dévoiler »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :