• Eric Zemmour condamné à 3 000 euros d'amende pour provocation à la haine envers les musulmans

    Eric Zemmour condamné à 3 000 euros d'amende

    pour provocation à la haine envers les musulmans

    Le polémiste avait soutenu, dans un entretien avec le "Corriere della Sera", que les musulmans avaient "leur code civil, (...) le Coran". 

    Eric Zemmour condamné à 3 000 euros d'amende pour provocation à la haine envers les musulmans

    Eric Zemmour au palais de Justice de Paris, le 6 novembre 2015.  (BERTRAND GUAY / AFP)

    L'interview par laquelle le scandale est arrivée avait été publiée en octobre 2014, dans le journal italien Corriere della Sera (en italien). Près d'un an plus tard, le jeudi 17 décembre, Eric Zemmour a été condamné à 3 000 euros d'amende pour provocation à la haine raciale en raison de ses propos sur les musulmans. 

    Interrogé par le quotidien, il avait notamment soutenu que les musulmans "ont leur code civil, c'est le Coran", qu'ils "vivent entre eux, dans les périphéries" si bien que "les Français ont été obligés de s'en aller". "Cette situation d'un peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile", avait-il ajouté. 

    Une référence polémique à la déportation

    Au cœur du futur scandale, un mot précis : "déporter", qui n'a pas été prononcé par Eric Zemmour, mais auquel il a réagi. Dans l'article, à la question du journaliste : "Mais alors, que suggérez-vous de faire : déporter 5 millions de musulmans français ?", le polémiste répond : "Je sais, c'est irréaliste, mais l'histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 qu'un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d'Algérie pour revenir en France ?" 

    Cet entretien, passé inaperçu en France jusque-là, avait été exhumé par le coprésident du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, qui l'avait relayé sur son blog le 15 décembre 2014. 

    Dans la foulée de la polémique, la chaîne d'information en continu i-Télé avait annoncé la fin de sa collaboration avec son chroniqueur Eric Zemmour.

    SOURCE : http://www.francetvinfo.fr/societe/eric-zemmour-condamne-a-3-000-euros-d-amende-pour-provocation-a-la-haine-envers-les-musulmans_1227227.html#xtor=EPR-51-[eric-zemmour-condamne-a-3-000-euros-d-amende-pour-provocation-a-la-haine-envers-les-musulmans_1227227]-20151217-[bouton]

    ***********************************************************************************

    Voici l'article que nous avions mis en ligne en décembre 2014

    Pendant que François Hollande s'élève contre l'islamophobie, Eric Zemmour songe à déporter 5 millions de musulmans français

    Discours sur l'immigration : François Hollande s'élève contre l'islamophobie

    VIDÉO. Il appelle aussi à ne pas laisser "la place vide pour des discours qui instrumentalisent la peur de la dissolution, de la dislocation" du pays.

     Une fois visualisée cliquez sur le sigle "son" en haut à droite de la vidéo pour arrêter la publicité


    François Hollande: "L'immigration fut toujours l'objet... par BFMTV

    Lutter contre l'islamophobie

    Le président s'est également élevé contre "la peur sciemment installée d'une religion, l'islam, qui, d'une façon inacceptable, est présentée par certains comme incompatible avec la République". "Le fait nouveau, ce sont des vents mauvais qui soufflent de plus en plus, pas seulement en France, mais partout en Europe", a-t-il déploré, estimant qu'il fallait "une fois encore reprendre le combat". Dans "la lutte contre le racisme et l'antisémitisme" érigée en "grande cause nationale", la France "ne peut tolérer qu'un citoyen soit agressé pour sa religion, sa couleur de peau, ses origines", a-t-il souligné, avertissant que "rien ne doit être passé sous silence, rien ne doit rester impuni, rien ne doit être toléré".

    Pendant que François Hollande s'élève contre l'islamophobie, Eric Zemmour songe à déporter 5 millions de musulmans français

    Eric Zemmour songe à déporter 5 millions de musulmans français

    Dans un entretien passé inaperçu en France au "Corriere della Sera", le « polémiste » de droite extrême envisage une manière radicale de stopper un « grand remplacement » fantasmé.

    Pendant que François Hollande s'élève contre l'islamophobie, Eric Zemmour songe à déporter 5 millions de musulmans français

    Déporter 5 millions de musulmans français ? Réponse de Zemmour, nostalgique : "Je sais, c'est irréaliste mais l'Histoire est surprenante."Photo : AFP

    Le député européen Jean-Luc Mélenchon n’entend visiblement pas laisser le dernier mot au « polémiste » de droite extrême Eric Zemmour. Suite au vif débat qui les a opposés vendredi dernier sur RTL, Zemmour s’est arrangé avec les faits pour prouver, disait-il, la mainmise musulmane sur les villes de banlieue parisienne. Il s’est fait contrer, confondant bêtement (pour facile qu’il soit, le métier de journaliste implique de vérifier ses sources) Front de gauche et Parti socialiste.

    Poussant son avantage, l’élu européen est allé plus loin, exhumant un document plus que troublant qui était passé inaperçu à sa sortie outre-Alpes. Le 30 octobre, interrogé par le Corriere della Sera, Eric Zemmour « se lâche » en laissant entendre que les musulmans de France peuvent être déportés.

    Zemmour commence fort, suggérant un « remplacement de population » dans les « périphéries », comme il l’avait fait sur RTL pour Bagnolet (Seine-Saint-Denis) : « Les musulmans ont leur code civil, c'est le Coran. Ils vivent entre eux, dans les périphéries. Les Français ont été obligés de s'en aller. » A ce stade, le journaliste sursaute : « Mais alors que suggérez-vous de faire ? Déporter 5 millions de musulmans français ? » Réponse de Zemmour, nostalgique :  « Je sais, c'est irréaliste mais l'Histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 que un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d'Algérie pour revenir en France ? Ou bien qu'après la guerre, 5 ou 6 millions d'Allemands auraient abandonné l'Europe centrale et orientale où ils vivaient depuis des siècles ? »

    Pour Éric zemmour : "Vivre à la française ? C'est donner à ses enfants des prénoms français, être monogame, s’habiller à la française, manger à la française, du fromage par exemple."

    L’évocation d’Eric Zemmour, qui prend bien garde de ne pas reprendre lui-même le terme de « déportation » mais ne nie pas l’expression, prend place dans son imaginaire personnel développé dans son succès (dans les milieux réactionnaires) de librairie Un suicide français. Car la France se dirige « vers le chaos », dit-il au journaliste italien. « Cette situation d’un peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. Des millions de personnes vivent ici, en France, mais ne veulent vivre à la française. » C’est bien la théorie du « grand remplacement » chère à l’écrivain Renaud Camus et reprise depuis par les ténors de l’extrême droite qui est ici mise en avant. Suffira-t-il de « vivre à la française » pour éviter la « guerre civile », semble se questionner Zemmour ? Et d’ailleurs, lui demande son intervieweur, « que signifie : vivre à la française ? » Le polémiste BBR est catégorique : « donner à ses enfants des prénoms français, être monogame, s’habiller à la française, manger à la française, du fromage par exemple. Blaguer au café, faire la cour aux filles. Aimer l’Histoire de France et se sentir dépositaire de cette Histoire et vouloir la continuer, je cite ici Renan. »

    Rien à voir avec le Front national, promet Zemmour. Mais sur des paroles et une musique de Marine Le Pen, le même petit refrain lancinant chanté par l’omniprésente voie de la vraie droite nostalgique. Il accomplit là non pas une tâche d’idéologue – puisqu’il réfute le terme -, mais de répétiteur. Dernière pirouette, histoire de placer une référence italienne de gauche : « Je mène une guerre culturelle, comme le dirait Gramsci. » La guerre, on l’a vu, il la prévoit. Pour la culture, on repassera.

     

    « Bertrand Tavernier : « célébrons ces soldats de 1914 qui ont osé fraterniser avec l’ennemi »A MEDITER : Des vétérans britanniques jettent leurs médailles de guerre pour dénoncer les raids en Syrie »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter