• Le journal de la Ville de Béziers dirigé par Robert Ménard n’est plus le journal des Biterrois, car les Biterrois ne sont pas colonialistes.

    Le journal de la Ville de Béziers dirigé par Robert Ménard n’est plus le journal des Biterrois, car les Biterrois ne sont pas colonialistes.

    Le journal de la Ville de Béziers dirigé par Robert Ménard n’est plus le journal des Biterrois, car les Biterrois ne sont pas colonialistes.

    Au moment où la France tente de reprendre son souffle après le traumatisme des attentats politiques de janvier dernier, le maire de Béziers choisit, lui, la surenchère autour de l'armement de la police municipale, et la provocation autour du changement de nom de la rue du 19 mars 1962.

    Son projet est d'occuper la scène médiatique pour se hisser sur la scène politique. Cette posture n'est pas conjoncturelle !

    Robert Ménard tente de se profiler et de se projeter comme le futur ministre de l'intérieur d'un gouvernement Front National. Ses coups médiatiques sont autant de ballons d'essai pour se positionner dans une extrême droite qui aspire à prendre le pouvoir.

    Quand Ménard réécrit l’histoire

     Dans de très nombreuses villes de France, des rues s'appellent 19 mars 1962

    « En finir avec une date infamante » a dit Ménard est d'une plus grande gravité. 

    Dans de très nombreuses villes de France, des rues s'appellent 19 mars 1962 : c'est le cessez-le-feu en Algérie, jour où les français ont été soulagés d'en finir avec cette guerre coloniale. Une sale guerre qui déshonorait la France : le référendum du 8 avril 1962, approuve à plus de 90% les accords d'Evian et l'autodétermination de l'Algérie.
    Pour Ménard, c'est « une capitulation en rase campagne ». Pour lui, la paix est une défaite.  On apprend donc que le pouvoir de l'époque a  «liquidé la plus grande France » !!! Cette plus grande France, c'est l'Algérie ! Cette Algérie peuplée de musulmans. Musulmans que Ménard veut aujourd'hui bouter hors de France ! Va comprendre... Discours colonialiste d'un autre âge : pas étonnant qu'il encense le nom d'un putschiste « Algérie française » en lui donnant un nom de rue.

    Un journal municipal est normalement censé informer les habitants sur la vie de la ville et sur les réalisations de l’équipe aux responsabilités. En cela, il comporte toujours un aspect plus ou moins partisan. Mais il n’est pas responsable et objectif de donner une lecture biaisée d’événements historiques difficiles à commémorer comme la guerre d’Algérie du fait des divisions mémorielles qu’elle a suscitées, dans une société française composée en partie d’enfants d’immigrés algériens et d’anciens combattants qui parfois ont tu ce passé.

    La guerre d’Algérie suscite aujourd’hui encore débats et conflits de mémoires, les politiques mémorielles ayant été, de part et d’autre de la Méditerranée, éloignées de la vérité historique. Pendant longtemps par exemple, la France n’a pas eu de lieu de mémoire à l’échelle nationale. Cette situation change lorsque le président Chirac inaugure le 5 décembre 2002 à Paris, quai Branly, un Mémorial national aux soldats français morts en Algérie, au Maroc et en Tunisie de 1952 à 1962. Il invite alors les deux pays à reconnaître toutes les mémoires pour encourager le travail de l’historien.

    Ce journal n'est pas, n’est plus, celui de la ville, pas celui des Biterrois. Les biterrois ne sont pas colonialistes : comme l'immense majorité des français, ils n'ont pas soutenu l'OAS. Comme l'immense majorité des français, ils ne sont pas des va-t-en guerre.
    Volonté de réécrire l'histoire aussi quand Ménard confie à Renaud Camus - écrivain engagé politiquement à l'extrême droite - le soin d'écrire une histoire de Béziers ! Ce même Renaud Camus qui a appelé  à voter Marine Le Pen aux dernières élections présidentielles... Nous avons donc encore de l'histoire réécrite à venir... Et ce sera à nous d'y veiller. E
    t de corriger.

    SOURCE : http://www.envieabeziers.info/

    « Les nostalgiques des criminels de l'OAS seront présents le 14 mars à Béziers... mais les Républicains aussi !!!Aujourd’hui c’est la Journée internationale des droits de la femme… mais, hélas, il reste un long chemin… pour que la femme soit reconnue l’égale de l’homme… »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :