• ANGERS ET SON ARBRE DE LA LAÏCITE

     

     

    ANGERS  ET  SON  ARBRE

    DE  LA  LAÏCITé

    ANGERS  ET  SON  ARBRE  DE  LA  LAÏCITE

     

    L’article de presse du 2 août 2020 pour commencer :

     

    Angers. Ils se désolent sur Twitter car l’arbre de la laïcité n’a toujours pas été remplacé

    Saccagé quatre fois, l’arbre de la laïcité avait été brûlé en 2017. Des Angevins interpellent le maire sur twitter, pour lui demander de tenir promesse et de le remplacer.

    ANGERS  ET  SON  ARBRE  DE  LA  LAÏCITE

    L’arbre de la laïcité, place Lorraine à Angers, a été dégradé de nombreuses fois, avant de disparaître | CO-LAURENT COMBET

     

    Sur twitter, dimanche 2 août 2020, un utilisateur a interpellé le maire Christophe Béchu, sur le non-remplacement de l’arbre de la laïcité place Lorraine. Le tweet a engendré plusieurs réactions unanimes.

    Initialement planté en 2012 par l’ancienne municipalité, menée à l’époque par le maire PS Frédéric Béatse, l’arbre a été trois fois décapité avant d’être brûlé en 2017.

    Face aux actes de vandalisme à répétition, plutôt que de replanter un quatrième arbre, Christophe Béchu avait acté l’idée d’une sculpture pour maintenir le symbole. L’œuvre n’a néanmoins toujours pas pris place. 

     

    Voici le courriel

    QUE l’ami Jacques Lambour

    M'A FAIT PARVENIR

     

    ANGERS  ET  SON  ARBRE  DE  LA  LAÏCITE

    Il était un arbre symbole dans sa ville, symbole d’un aller vers le haut.

    Vers le haut, croissance idéale de l’arbre.


     Huit photos de Etienne Begouen

     

    L'arbre de la Laïcité n'est pas mort

    plus que jamais il vit encore 

     

    Je reçois toujours avec plaisir les mél m'invitant à consulter ton site, ce que bien sûr je ne manque jamais. Par le passé tu as d’ailleurs publié mon récit du putsch des généraux sur ton site ce dont je te remercie. Lors de cette publication j'ai particulièrement apprécié que tu me soumettes ta version avant de la publier. Cette modestie n'est pas commune, elle est signe d'un je ne sais quoi que j'apprécie.

    Aujourd’hui je te soumets l'envoi suivant concernant l'arbre de la Laïcité à Angers. Cette histoire peu commune est significative des défis actuels, elle mérite d'être connue bien au-delà d'Angers, à toi de voir. Bien évidemment si pour x raisons tu ne donnes suite à ce mél, ma reconnaissance et l'intérêt pour ton site n'en serait nullement altéré.

    Bien à toi

    Jacques Lambour

     

    PS L'action de mettre une plaque et d'inviter les Angevins à honorer cet arbre s'est décidé très rapidement au début de ce reconfinement. Il fallait alors profiter du jour de Toussaint et de l'autorisation exceptionnelle d'honorer les morts pour réactiver la mémoire du martyr de ce symbole. Ce qui explique que seul le Mouvement de la Paix et moi-même ont spontanément en quelques heures monté ce projet. Sinon, Anjou Laïque, la LDH et bien  d'autres encore auraient participé.  

     

    ANGERS  ET  SON  ARBRE  DE  LA  LAÏCITE

    Témoin d’un idéal, de la liberté, du droit de croire ou de ne pas croire.

    Arbre de la Laïcité.

    ANGERS  ET  SON  ARBRE  DE  LA  LAÏCITE

     Laïcité inconcevable à tous les barbares. Les barbares l’ont décapité.

     

    ANGERS  ET  SON  ARBRE  DE  LA  LAÏCITE

     

     Mais l’arbre est un résistant, il voulait vivre, vivre pour témoigner.

    Alors les innommables l’ont immolé.

     

     L’historique de l’arbre de la Laïcité d’Angers mérite qu’on lui consacre ces quelques lignes

     

    En 2012 la municipalité a planté un arbre de la Laïcité avec plaque inaugurale explicative. A quelques années d'ici, un groupe positionné à l’extrême droite l'a décapité, le tronçonnant au raz de son corset de fer. Car comme beaucoup d'arbres, il est entouré d'une grille d'environ deux mètres de haut afin de protéger son tronc. Condamnant cet acte hargneux, avilissant leurs auteurs qui s’en prennent à ce symbole des plus nobles de notre république, de nombreux angevins ont manifesté dignement leur réprobation. Alors, fleurs, bougies, petits billets rendent hommage à ce tronc enfermé dans son cercueil à barreaux. Les associations défendant les droits de l’homme et les valeurs de notre république, appellent à manifester : place Lorraine au pied de ce tronc, peuple, élus du peuple, la place est noire de monde.

    Surprise, presque un miracle, au printemps suivant, des rameaux traversent la grille et l'arbre relève discrètement mais fièrement la tête. Le groupe sus nommé revient à la charge, le mutile de ses rameaux et de sa timide tête, lacère son tronc. Mais têtu, l'arbre repousse toujours. Alors ils l'ont immolé par le feu. Depuis et heureusement son cadavre noirci est toujours debout, témoin de la connerie humaine, comme on conserve les reliques d’un village incendié. La plaque inaugurale rappelait aux passants le passé vivant de ce moignon mort. C’en était trop, ils ont alors brisé la plaque. Depuis, symboliquement quelques manifestations, marche de la paix etc. partent de cette  relique. Mais touristes et  nouveaux angevins n'ont pas cette mémoire, il est essentiel qu'elle soit gravée dans le marbre.

    En attendant, une nouvelle et modeste plaque est au pied de cet arbre entouré de trottinettes électriques qui ont fait de ce lieu leur gîte. En cette période critique, ne la laissez pas seule, ajoutez-y un petit témoignage. Et même si vous n’avez rien, marquez un léger temps de respect en passant devant. 

     

    ANGERS  ET  SON  ARBRE  DE  LA  LAÏCITE


     Ce souvenir de l’arbre qu’ils ne voulaient plus voir, brûle encore et toujours.

    Invitation à regarder. Regarder, voir et vivre la Fraternité 

    Passant, arrête-toi et regarde.

    Décapité, immolé, bois noirci, je suis debout.

    Debout comme l’arbre, car je suis arbre,

    ARBRE 

    DE LA LAÏCITé 

    Arbre, je n’ai ni haine,

    ni esprit de vengeance.

    Je suis et resterai symbole

    de la tolérance universelle.

    Quoi qu’il arrive, des hommes défendront ma mémoire, résisteront. Sois de ceux-là.

    Ensemble, avec eux, avec moi, restons debout

    LIBERTé

    égalité

    fraternité

    [Jacques L]

     

    ANGERS  ET  SON  ARBRE  DE  LA  LAÏCITE

    L’Arbre n’est plus. Il est encore plus. Il est relique avec les martyrs de la liberté.

    Et ceux-là nous rappellent :

    ANGERS  ET  SON  ARBRE  DE  LA  LAÏCITE

    Que dans les milieux les plus concentrationnaires,

    des femmes, des hommes ont trépassé, criant :

    Plus jamais ça. Vivez ensemble la liberté. 

    Première replantation de l'Arbre

    de la Laïcité à Angers en 2013

     

     

    ANGERS  ET  SON  ARBRE  DE  LA  LAÏCITE

    L’arbre n’est plus, mais son symbole est à jamais lumière.

    Et que dans cette lumière, tu t’épanouisses, fraternelle Laïcité 

     

     

    « 300 000 SDF en France : honte du quinquennat Macron"Après les « pieds-noirs » les « pieds-rouges » *** VIDEO : Entretien avec Catherine Simon journaliste »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Novembre 2020 à 11:38

    La laïcité est utilisée en ce moment de deux façons, l'une positive, par les progressistes qui défendent la tolérance et la liberté d conscience en matière de conviction et de protiques religieuses, l'autres abominable qui s'en sert pour masquer les relents racistes, xénophobes et islamophobes. Cette deuxième utilisation est le fait de l'extrême droite dont l'idéologie fascisante imprègne bon nombre de consciences.On en a le témoignage avec le contenu de la revue "Riposte laïque" et récemment à Béziers avec l'exploitation des actes terroristes à des fins incendiaires quant aux objectifs..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :