• La Mairie des Rousses a tenu sa parole, voici la vidéo concernant l’inauguration de la stèle près du Yéti qu'elle vient de me faire parvenir...

    En attendant la vidéo que va me faire parvenir la Mairie des Rousses concernant l’inauguration de la stèle près du Yéti.

     

    La Mairie des Rousses a tenu sa parole, voici la vidéo concernant l’inauguration  de   la    stèle près   du   Yéti qu'elle vient de me faire parvenir... Dommage qu'une délégation algérienne n'a pas été invitée.

     

      Article d’Armand de Simone, passeur de  mémoire concernant l’inauguration de la stèle  près du Yéti  aux Rousses 

    En attendant la vidéo que va me faire parvenir la Mairie des Rousses concernant l’inauguration de la stèle près du Yéti.

    Le drapeau algérien aurait dû être mis 

    à la place du drapeau européen 

    Ce n'est pas l'europe 

    qui a négocié le cessez-le-feu 

    du 19 mars 1962

    … Mais hélas il y a eu des « empêcheurs de tourner en rond » car, souvenons-nous à l'origine le courageux maire des Rousses avait envisagé la présence d'une délégation algérienne :

    En attendant la vidéo que va me faire parvenir la Mairie des Rousses concernant l’inauguration de la stèle près du Yéti.

    « Une cérémonie en présence

     de représentants 

    des États français et algérien » 

    par Bernard Mamet Maire des Rousses  

    LE SAVIEZ-VOUS ? La paix en Algérie a été négociée au Yeti dans le Jura !
    C'était en 2016 : "Nous travaillons sur un projet de création d’une stèle commémorative, que nous prévoyons d’installer à proximité du bâtiment d’ici l’automne prochain. Cette pierre comportera un texte court, rappelant l’histoire des accords secrets qui se sont déroulés ici, et ce sur quoi ils ont abouti. Nous aimerions que son inauguration donne lieu à une cérémonie en présence de représentants des États français et algérien. Nous avons souhaité faire intervenir les services de l’État en ce sens, et le préfet du Jura en a été informé ".


    En attendant la vidéo que va me faire parvenir la Mairie des Rousses concernant l’inauguration de la stèle près du Yéti.

    Michel Dandelot

     

    Armand de Simone écrit :

     INAUGURATION D'UNE STELE AUX ROUSSES

     

    LE SAVIEZ-VOUS ? 

    Après MELUN, la SUISSE, LUGRIN,…

    …Que c’est AUX ROUSSES, que furent menés en secret les pourparlers entre la Délégation Française et la délégation Algérienne. 

    Ils ont enfin réussi à mettre en forme un projet de PAIX, prémices des accords d’Évian du 18 mars 1962, entre la France et le G.P.R.A. (Gouvernement Provisoire de la République Algérienne). 

    Article d’Armand de Simone, passeur de  mémoire concernant l’inauguration de la stèle  près du Yéti  aux Rousses

    Article d’Armand de Simone, passeur de  mémoire concernant l’inauguration de la stèle  près du Yéti  aux Rousses

    Article d’Armand de Simone, passeur de  mémoire concernant l’inauguration de la stèle  près du Yéti  aux Rousses

    Charles DE GAULLE, président de la République, avait proposé auparavant, à deux reprises la paix des braves, qui n’avaient pas été acceptée par Le FLN (Front de Libération Nationale), donne des instructions simples aux plénipotentiaires français… 

    « Réussissez ou échouez, mais ne laissez pas la négociation se poursuivre indéfiniment. » 

    Article d’Armand de Simone, passeur de  mémoire concernant l’inauguration de la stèle  près du Yéti  aux Rousses

    Il avait certainement en mémoire sa lettre : 

    La lettre du général de Gaulle qui révèle que la France savait qu’elle perdait la guerre d’Algérie dès l’année 1959 

    Cliquez  sur le lien ci-dessous pour lire la lettre du général

    http://www.micheldandelot1.com/la-lettre-du-general-de-gaulle-qui-revele-que-la-france-savait-qu-elle-a145299594 

    En reconnaissant, le 16 septembre 1959, au peuple algérien l’exercice du droit à l’autodétermination, après cinq années d’une guerre meurtrière, le général De Gaulle semble avoir pris, à l’instar de ses prédécesseurs de la IVe République, la mesure de son incapacité totale à réduire l’action de l’Armée de libération nationale à l’intérieur, d’une part, et à freiner les avancées politiques majeures du Front de libération nationale à l’extérieur, d’autre part. Cette reconnaissance tardive va évidemment ouvrir la voie à des contacts pour organiser des rencontres secrètes entre les parties en conflit, pour s’accorder sur les mesures pratiques à prendre en vue de l’exercice de ce droit. Finalement c’est la date du 20 mai 1961 qui est retenue pour la tenue de la première réunion officielle, de haut niveau, entre les deux délégations à la frontière franco-suisse. 

    Enfermés au YETI pendant 9 jours, épuisés, les délégués parviennent à un texte commun que Robert BURON considère comme applicable. 

    C’est à 3 heures du matin, le 18 février que le compromis est avancé. À 5 heures du matin, le 19 février, deux déclarations sont établies, prémices des accords d’Évian du 18 mars 1962,  

    Pour la première fois, on se serre la main. 

    18 mars signature des accords d'Évian.  

    Ils comprennent un accord de cessez-le-feu, applicable le 19 mars à 12 h, et des déclarations publiées par les 2 parties.  

    La version française mentionne des pourparlers avec le FLN, la version algérienne avec le GPRA. 

    Le 19 mars 1962 représente donc une date historique et symbolique,  

    celle du « Cessez-le-feu » en Algérie, 

    prescrit par les accords d’Évian.

    ---------------------------------------------

    Souvenirs de la cérémonie Franco-française par d’anciens combattants de la guerre d’Algérie de la délégation du comité du CHABLAIS, qui s’est invitée à cette commémoration avec son point de vue. 

    Aux chevilles ouvrières.     

    Grand Merci, car la stèle est là ! 

    Article d’Armand de Simone, passeur de  mémoire concernant l’inauguration de la stèle  près du Yéti  aux Rousses

    Bernard MAMET 

    Maire des ROUSSES. 

    … Malgré les « empêcheurs de tourner en rond » ils ont travaillé d’arrache-pied pour que cette stèle soit posée, adaptée au tourisme de Mémoire ... 

    ...Faire passer chaque année « la transjurassienne » devant la stèle pavoisée serait un partage de l’événement, pour les générations montantes, car les lieux de mémoires de la guerre d’Algérie en métropole sont assez rares... 

    Article d’Armand de Simone, passeur de  mémoire concernant l’inauguration de la stèle  près du Yéti  aux Rousses

    Une poignée de main fort sympathique des représentants des 2 villes ayant contribué, ÉVIAN-LES-BAINS et LES ROUSSES, à la paix en ALGÉRIE. 

    Article d’Armand de Simone, passeur de  mémoire concernant l’inauguration de la stèle  près du Yéti  aux Rousses

    Article d’Armand de Simone, passeur de  mémoire concernant l’inauguration de la stèle  près du Yéti  aux Rousses

    Pourquoi le choix de ces deux villes ? 

    Les frontières franco-suisse ont été déterminantes pour permettre à la délégation algérienne de se replier en terrain neutre en cas de danger, par le lac LEMAN pour ÉVIAN-LES-BAINS et par LA CURE pour LES ROUSSES 

    Pourquoi la HAUTE-SAVOIE, tenait à être présente à cette commémoration. 

    D’abord la rencontre secrète de LUGRIN puis celle d’ÉVIAN-LES- BAINS qui ont capoté, avec une conséquence terrible pour son maire, victime d’un attentat OAS, simplement parce que sa ville avait été choisie, par les deux délégations pour s’y rencontrer.

    Article d’Armand de Simone, passeur de  mémoire concernant l’inauguration de la stèle  près du Yéti  aux Rousses

    Camille BLANC,  

    né en 1912, mort le 31 mars 1961 à Évian-les-Bains, assassiné par l'OAS, 

    Maire socialiste (SFIO) d'Évian-les-Bains, président de la commission administrative (1945-1961), avait été élu en 1945 puis réélu en 1947, 1953 et 1959.  

    Selon le site de la ville d'Évian, il était appelé « l’homme des congrès » parce qu'il œuvrait partout pour la renommée de sa ville.  

    Pacifiste convaincu, il a œuvré pour la paix

     en Algérie. 

    Il a fait batir de nombreux équipements municipaux dont l'hôpital qui porte son nom et le palais des festivités, où nous nous sommes rencontrés pour 

    Le colloque en 2012 à EVIAN-LES-BAINS 

    Un rapprochement "FRANCE-ALGERIE" 

    Avec Jean-Pierre CHEVÉNEMENT,  

    président de l'Association "France Algérie"  

    50 ans après les accords d'ÉVIAN 

    Article d’Armand de Simone, passeur de  mémoire concernant l’inauguration de la stèle  près du Yéti  aux Rousses

      Sortir de la Guerre d'Algérie 

    • Regards croisés 
    • Regards apaisés   
    • Où il a fallu faire déplacer une compagnie de CRS devant la menace de nostalgiques de l’Algérie Française, en béret rouge qui nous barraient l’accès de ce qui est aujourd’hui, "LE PALAIS DES CONGRES d’EVIAN-LES-BAINS" 

    Combattant durant la guerre 1939-1945, il avait été affilié à un réseau de résistance 

    Enfin, les entretiens des ROUSSES ont conduit les délégations, une dernière fois dans la ville ÉVIAN, à l’Hôtel du Parc où les accords ont été signés le 18 mars 1962, avec un espoir secret que la rue de l’ex-hôtel du PARC, devienne la rue des accords d’ÉVIAN. 

    -oOo- 

    À la lecture du contenu du texte de la stèle, cette cérémonie ne pouvait être que franco-algérienne, ce qui n’a pas été le cas. 

    Article d’Armand de Simone, passeur de  mémoire concernant l’inauguration de la stèle  près du Yéti  aux Rousses

    Quelle que soit la raison qui a été de ne pas inviter une délégation algérienne à cette commémoration, ne va pas dans le sens d’un apaisement et d’un rapprochement entre la France et l’Algérie. 

    J’observerai ce que nos amis algériens des réseaux sociaux en penseront.. 

    Merci encore aux chevilles ouvrières, car malgré tout, la stèle est en place avec une belle cérémonie symbolique pour son inauguration. 

    Merci à ELYSABETH de la délégation du comité du CHABLAIS pour ses belles photographies.

    Armand de Simone

     

     

    « Demain 5 juillet 2018, comme chaque année des associations de rapatriés d’Algérie vont commémorer la tragédie du 5 juillet 1962 à Oran. Mais les vedettes en seront bien sûr le couple Ménard.Emmanuel Macron, premier président à ne pas avoir effectué de service national envisage de le rétablir »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter