• NON ! La Place du 19-Mars-1962 à Villeneuve-le-Roi ne doit pas être débaptisée !

    NON !

    La Place du 19-Mars-1962

    à Villeneuve-le-Roi

    ne doit pas être débaptisée !

    La France est profondément marquée en raison de l’acte professionnel et héroïque du Colonel de Gendarmerie Arnaud Beltrame face au terrorisme. 

    La reconnaissance de notre peuple est massive mais force est de constater qu’elle peut vite s’évaporer sous de bas assauts politiciens. M. Gonzales a en Conseil municipal décidé de débaptiser la place du 19 mars 1962 pour lui donner le nom d’Arnaud Beltrame.

    L’union et la tristesse qui découlent d’un tel drame à Trèbes peuvent donc rapidement être dévoyées par des décisions, des actes et des paroles. Celles-ci n’ont pas pour objet de faire vivre la fierté d’un geste humaniste face à la barbarie, mais visent plutôt à une instrumentalisation du corps d’un homme mort pour la France !!!

    Certains édiles, tel M. Gonzales semble vouloir conduire cette politique ravageuse qui n’a aucun respect pour les victimes et ne visent qu’à diviser, à faire peur et à opposer les mémoires dans notre République.

    Bien peu de monde encore lors du 19 mars 2018

     devant le monument aux morts de Villeneuve-le-Roi.

    Le 19 mars 2018, Monsieur le maire était représenté, une fois de plus. Aux côtés de nos anciens combattants, le PCF toujours présent pour déposer une gerbe en mémoire d’un cessez-le-feu en 1962 qui correspond à la fin d’un déchirement terrible pour notre pays, et un soulagement pour tant de familles, et tant de jeunes combattants Français là-bas en Algérie.

    Cette date du 19 mars doit toujours être un des symboles nationaux qui nous obligent tous à cultiver la paix au quotidien quelle que soit la rive de la méditerranée où l’on réside. Elle oblige aussi à s’incliner devant le souvenir des anciens combattants de Villeneuve-le-Roi et Ablon et de toutes les victimes de la guerre d’Algérie.

    Vouloir baptiser une place, une voie au nom du Colonel Beltrame est tout-à-fait légitime mais ne demande en aucun cas de débaptiser la place du 19-Mars-1962. C’est l’expression d’une nostalgie mal placée. Nous refusons cette opposition idéologique insupportable entre deux mémoires. 

    Pour le PCF FRONT DE GAUCHE Villeneuve-le-Roi/Ablon 

    « Un message pour la Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la Déportation *** Un témoignage concernant le déporté André VerchurenC'était le 1er mai 1962, il y a 56 ans : Essais nucléaires du Sahara : Albert Nadeau veut savoir »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter