• ROMANS-SUR-ISÈRE Descendants du commando Kieffer ils s’insurgent contre un site d'extrême-droite

    ROMANS-SUR-ISÈRE

    Descendants du commando Kieffer

    ils s’insurgent contre un site

    d'extrême-droite

     

    ROMANS-SUR-ISÈRE  Descendants du commando Kieffer  ils s’insurgent contre un site  d'extrême-droite

    Barbara Goujon défend la mémoire de son père René Goujon, dont elle avait fait publier le récit du débarquement en 2004, “Le jour J du commando n°4”.

    « Ça nous fait bondir que les héritiers des nazis utilisent nos pères qui les ont justement combattus ! » La Romanaise Barbara Goujon est en colère, comme près d’une centaine d’autres descendants des hommes du commando Kieffer, qui débarqua en Normandie le 6 juin 1944… En cause : un billet publié sur un site d’extrême-droite, trois jours après les attentats de Paris, qui reproche aux Français d’avoir observé une minute de silence au lieu de s’élever contre l’islam… Des propos déjà largement contestables, qui sont conclus par un paragraphe assurant que si le commando Kieffer débarquait aujourd’hui, ses hommes seraient « rejetés à la mer » « par des Français collabos », comprenez ceux qui ne combattent pas l’islam…

    Alors quand des descendants de ces héros de guerre, qui entretiennent des liens grâce à Internet sont tombés là-dessus, leur sang n’a fait qu’un tour. « On a réagi comme un seul homme, explique Barbara Goujon. Nos pères étaient de tous horizons, de toutes origines et de toutes opinions. Ce n’est pas la première fois que l’extrême-droite essaie de récupérer leur capital de sympathie. Mais, cette fois, on a décidé de publier un message commun, qui a été vu plus de 100000 fois sur Facebook (page “Commandant Philippe Kieffer “NDLR). »

    Dans ce communiqué signé par 87 descendants et 2 vétérans, ils dénoncent « fermement ces propos haineux, ces amalgames et ces appels à la violence contre d’autres citoyens français. Nous savons trop bien comment des propos similaires à l’encontre des Juifs et des Tziganes ont conduit à leur persécution. » Et d’ajouter : « Nous ne reconnaissons pas aux héritiers nostalgiques des collaborateurs et de leurs maîtres nazis, le droit de parler au nom de nos pères et de s’approprier leur glorieuse histoire à des fins manipulatrices. »

    L’action judiciaire ne sera qu’un dernier recours. « On gagnerait probablement mais on ne veut pas faire de publicité à ce site, explique Barbara Goujon. Ce qu’on veut c’est éviter que la mémoire de nos pères soit souillée et, plus largement, montrer comment on peut détourner la réalité des choses. On a déjà atteint en partie notre but puisqu’un électeur du FN nous a dit que ça l’avait fait changer d’avis ! »

    Par Floriane LIONNET

     SOURCE : http://www.ledauphine.com/drome/2015/12/09/pas-en-notre-nom 

     

    ROMANS-SUR-ISÈRE  Descendants du commando Kieffer  ils s’insurgent contre un site  d'extrême-droite

    ROMANS-SUR-ISÈRE  Descendants du commando Kieffer  ils s’insurgent contre un site  d'extrême-droite

    Commandant Philippe Kieffer

     [MESSAGE DE PROTESTATION DES FAMILLES DES MEMBRES DU COMMANDO KIEFFER - À PARTAGER]
    [NB: LES VÉTÉRANS S'ASSOCIENT À CETTE DÉMARCHE]

    Nous, enfants et petits-enfants des Commandos du 1er Bataillon de Fusiliers Marins Commandos, dit "Commando Kieffer" qui participa à de nombreux raids contre l'occupant entre 1942 et 1944, au débarquement en Normandie le 6 juin 1944 et à Flessingue (Pays-Bas) le 1er novembre suivant, avons eu récemment la désagréable surprise de voir un site identitaire islamophobe hébergeant l'extrême-droite raciste se servir du nom des Commandos Kieffer pour stigmatiser les musulmans de France dans un article auquel sont juxtaposées des caricatures insultantes de ministres de notre gouvernement d'origine nord-africaine ou antillaise.
    L'auteur de l'article concluait en déclarant que si les hommes du Commando Kieffer débarquaient aujourd'hui, ils seraient rejetés à la mer par les "collabos" (sic) d'aujourd'hui et que ces derniers en tant que traîtres mériteraient le peloton d'exécution. Par "collabos", l’auteur désigne les Français qui vont se recueillir sur les lieux des attentats terroristes et qui s'opposent au projet d'éradication de l'islam en France.
    Nous dénonçons fermement ces propos haineux, ces amalgames et ces appels à la violence contre d'autres citoyens français. Nous savons trop bien comment des propos similaires à l'encontre des Juifs et des Tziganes ont conduit à leur persécution.
    Nous considérons que le fait d'avoir associé les Commandos Kieffer à cette propagande est une imposture. Nous ne reconnaissons pas aux héritiers nostalgiques des collaborateurs et de leurs maîtres nazis, le droit de parler au nom de nos pères et de s'approprier leur glorieuse histoire à des fins manipulatrices envers une population sous le choc après les attentats de Paris.

     

     


     

    « "Quand Le Pen monte j'ai honte, quand elle descend je suis content" « Madame Danielle Mérian vous êtes la voix de la France que j’aime » Danielle Mérian ne veut plus qu'on l'appelle "mamie Danielle" »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter