• Emmanuel Macron "assume" les gestes mémoriels sur la guerre d'Algérie La France a commémoré samedi le 60e anniversaire des accords d'Evian et du cessez-le-feu en Algérie.

     

    Emmanuel Macron "assume" les gestes

    mémoriels sur la guerre d'Algérie

    La France a commémoré samedi

     le 60e anniversaire des accords d'Evian

     et du cessez-le-feu en Algérie.

      Emmanuel Macron "assume" les gestes  mémoriels sur la guerre d'Algérie  La France a commémoré samedi le 60e anniversaire des accords d'Evian et du cessez-le-feu en Algérie.

    Emmanuel Macron prononce un discours à l'occasion du 60e anniversaire de la signature des accords d'Evian, le 19 mars 2022 au palais de l'Elysée. (GONZALO FUENTES / AFP)

     

    A tous mes amis (es)

    A celles et ceux qui n’ont pas pu voir la cérémonie organisée par l’Elysée vous pourrez la voir en intégralité à la fin de cet article.

    Jean-François Gavoury président de l’ANPROMEVO (Association nationale pour la protection de la mémoire des victimes de l'OAS) présent à cette cérémonie m’a fait parvenir, entre autres, ces quelques lignes :

    « Deux des quatre témoins (appelé du contingent, militante indépendantiste, harki, rapatriée d'Algérie) auxquels la parole a été donnée avant son intervention ont fait mention de l'OAS.

    Le Président de la République a nommément cité les dirigeants des centres sociaux éducatifs en Algérie ; autrement dit six des 2 700 victimes (décédées) de l'OAS, comme vous l'avez écrit il y 2/3 jours.

    J'espérais plus et mieux après ma conversation improvisée avec la Première dame il y a quatre mois (le 15 novembre) !

    Mais je reconnais le courage dont le "candidat Macron" à sa propre succession a fait preuve eu égard au vote pied-noir ».

    Courriel reçu ce matin envoyé par Jean-François Gavoury :

    Merci, cher et fidèle ami Michel.
    Une grande première : la chaine CNEWS a découvert l'OAS et ses victimes !
    Cf. :  https://www.cnews.fr/france/2022-03-19/guerre-dalgerie-des-ceremonies-paris-et-en-region-pour-celebrer-le-60e
    Dois-je m'attendre à être invité un prochain matin sur le plateau de l'émission animée par Pascal Praud ?
    Amitiés,
    JFG

     

     

     

    "J'assume cette main tendue." A l'occasion d'une cérémonie organisée à l'Elysée pour commémorer le 60e anniversaire des accords d'Evian, Emmanuel Macron a déclaré samedi 19 mars "assumer" les gestes mémoriels, parfois controversés, faits depuis le début du quinquennat sur la guerre d'Algérie. "Je pense que le jour viendra où l'Algérie fera ce chemin", a ajouté le chef de l'Etat.

    Il a rappelé toutes les initiatives prises depuis 2017 pour "apaiser" la mémoire de cette guerre qui, avec "ses non-dits", a "été la matrice de nombreux ressentiments" en France comme en Algérie. "Beaucoup me diront : vous faites tout cela, mais vous n'êtes pas sérieux parce que l'Algérie ne bouge pas. A chaque fois, tous mes prédécesseurs ont été confrontés à la même chose", a-t-il déclaré devant quelque 200 invités.

    Aucun officiel algérien n'était présent à l'Elysée, même si l'ambassadeur en France, Mohamed-Antar Daoud, avait été invité, selon l'Elysée.

    Pas de "prescription" pour les "hideux crimes

     de la colonisation", prévient Alger

    Après deux années de crispations, les relations entre les deux pays sont désormais marquées par un certain apaisement. A Alger, le président Abdelmadjid Tebboune a déclaré vendredi que le dossier mémoriel devait "inévitablement être traité d'une manière responsable et équitable dans un climat de franchise et de confiance". Mais les "hideux crimes de la colonisation ne seront pas oubliés et ne sauraient être frappés de prescription", a-t-il prévenu dans un message diffusé par la présidence à l'occasion de cet anniversaire, célébré en Algérie le 19 mars comme une "fête de la Victoire".

    Emmanuel Macron, candidat à un nouveau mandat à la présidentielle des 10 et 24 avril, a affirmé sa certitude que les gestes mémoriels allaient être poursuivis dans les prochaines années. Le prochain est prévu le 18 octobre pour un hommage aux appelés ayant combattu durant la guerre. "Il y aura encore des moments où on trébuche, il y aura immanquablement des moments d'énervement, il y aura des sentiments d'injustice encore. Mais nous y arriverons", a-t-il conclu.

    SOURCE : Emmanuel Macron "assume" les gestes mémoriels sur la guerre d'Algérie (francetvinfo.fr)

     

     

     

    « Des mots inappropriés Le quotidien La Marseillaise nous informe Jacques Pradel : prise de conscience d’un pied-noir progressiste »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    3
    Philippe
    Mercredi 23 Mars à 03:23
    Il a même dit que la guerre d algerie ne s était pas terminée le 19 mars 1962 et qu elle continue toujours.
    2
    Dimanche 20 Mars à 09:49

    A Béziers nous avons réussi notre commémoration du 60ème anniversaire du cessez-le-feu en Algérie.

    C'était hors la cérémonie officielle du Monument aux Morts.Nous avions en effet appelé à un rassemblement à l'entrée de la rue anciennement nommée Rue du 19 mars 1962. Lire le compte-rendu sur mon blog, lien http://cessenon.centerblog.net/6575121-le-60eme-anniversaire-du-cessez-le-feu-en-algerie

     

      • Dimanche 20 Mars à 21:47

        Belle leçon de remise en ordre (républicain) rue du 19-Mars-1962 à Béziers.
        Je ne sais si le sous-préfet a  lu le discours de Geneviève Darrieussecq tel qu'accessible dès hier matin (voire la veille au soir) sur le site Internet de la préfecture de l'Oise.
        En tout cas, les représentants de l'Etat dans les départements et arrondissements avaient reçu pour consigne de ne pas en faire usage lors des cérémonies commémoratives du cessez-le-feu.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :